Skip to main content

Les publications

Le programme de travail 2010

Principaux Axes 2010

Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d’analyse stratégique, a présenté au Comité d’orientation, composé de 11 membres, dont deux députés et sénateurs et un membre du Conseil économique, social et environnemental, le programme de travail 2010 du CAS. Ce programme se décline en quatre grands thèmes :

  • Questions sociales
  • Travail, emploi et formation
  • Affaires économiques et financières
  • Recherche, technologie et développement durable

Principaux Axes 2010Par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d’analyse stratégiquePrincipaux axes du programme de travail :

  • Le vieillissement de la population sera examiné sous différents angles, au-delà de l’impact sur - l’équilibre des régimes sociaux : “bien vieillir”, modèles de fins de carrière, “emplois blancs”, aménagements urbains, aspects cognitifs, fin de vie.
  • Le Centre esquissera des scénarios d’évolution des dépenses de santé à moyen et long terme, en lien avec les nouveaux défis sanitaires (maladies chroniques, vieillissement, progrès technique...
  • Le travail sera poursuivi sur les sciences comportementales et leur application à différents domaines de la décision publique, à l’image du récent rapport sur la prévention en matière de santé publique.
  • L’accent sera mis sur plusieurs sujets d’actualité touchant la société française comme la place des “secondes générations” sur le marché du travail, l’égalité entre les hommes et les femmes, les conséquences de la culture de l’entreprenariat sur l’équilibre entre actions individuelles et collectives.
  • Un groupe de travail sur le travail et l’emploi dans 20 ans examinera l’évolution des emplois, mais aussi les tendances dans l’organisation du travail (télétravail, réseaux, externalisation...) et l’évolution de la gestion des ressources humaines (mobilité, relations du travail...).
  • L’exercice de prospective des métiers et qualifications (PMQ) sera poursuivi avec des développements complémentaires sur son application à l’offre de formation et d’orientation, ainsi que sur les conditions de travail, les compétences transférables et la mixité des emplois.
  • S’agissant de l’évolution du marché du travail, le Centre étudiera des sujets d’actualité comme l’accompagnement des salariés et des demandeurs d’emploi dans le contexte de la crise, la rupture conventionnelle et l’évolution de l’assurance chômage.
  • Le lien entre innovation et croissance fera l’objet de plusieurs analyses, d’abord en termes de comparaisons internationales au sein de l’OCDE (aides à la R&D et à l’innovation), puis plus particulièrement en lien avec les dépenses d’avenir (secteurs prioritaires, approche industrielle).
  • Un groupe de travail étudiera la croissance potentielle en sortie de crise, et ses implications pour la soutenabilité des finances publiques et les risques de tension sur les marchés financiers.
  • Le Centre examinera plusieurs politiques publiques, et notamment celle du logement, pour apprécier l’adéquation des instruments publics existants avec les objectifs d’efficacité et d’équité des aides.
  • Les conséquences de la transition écologique sur les transports feront l’objet de plusieurs analyses, portant notamment sur le rail (fret, concurrence dans le transport de personnes, grande vitesse), les batteries du futur, et plus généralement l’organisation des transports à l’avenir, à la fois dans les villes (avenir du véhicule individuel) et les territoires périurbains ou ruraux.
  • Le Centre poursuivra ses travaux sur l’énergie : après les rapports sur l’éolien et plus récemment la sécurité gazière, il examinera les enjeux des réseaux électriques intelligents du futur ainsi que le développement d’autres énergies nouvelles comme la biomasse.
  • Enfin les technologies du futur seront examinées en termes de secteurs d’avenir mais aussi du point de vue de l’acceptabilité sociale (débats sur les OGM ou les nanotechnologies). Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d’analyse stratégique.