Skip to main content

Les publications

Les rapports

Tableau de bord de l’attractivite de la France (édition 2012)

Tableau de bord de l’attractivite de la France (édition 2012)

15/11/12

Pour la troisième année consécutive, le Centre d’analyse stratégique, l’Agence française pour les investissements internationaux, la Direction générale du Trésor et la Délégation interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale publient

Le Tableau de bord de l’attractivité de la France

Ce document permet d’apprécier la capacité de la France à attirer des activités productrices d’emploi  à partir de deux grandes catégories d’indicateurs quantitatifs :

  • des indicateurs de résultat, mesurant notamment le volume, la nature et l’impact des investissements étrangers accueillis en France ;
  • des indicateurs relatifs aux principaux déterminants des choix de localisation des activités économiques et des individus.

Pour chacun de ces indicateurs, la France est comparée à 13 autres pays : 10 pays européens dont le niveau de PIB / habitant est parmi les plus élevés, ou dont la taille de marché est comparable à celle de la France (l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la Finlande, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède), la Pologne ( pays d’Europe de l’Est qui bénéficie d’un positionnement central) et les deux grands acteurs économiques que sont les États-Unis et le Japon.

Les données rassemblées dans ce document révèlent qu’en matière d'attractivité la France se place dans les premières positions mondiales des pays d’accueil des investissements étrangers. Avec 40 Md$, la France est ainsi en 2011, le 9ème pays d’accueil des investissements directs étrangers dans le monde.  Elle figure dans le trio européen de tête pour l’accueil des investissements étrangers créateurs d’emploi. Les filiales de groupes étrangers contribuent pour une part significative et stable à  l’activité de l’industrie manufacturière (plus de 30 % de la valeur ajoutée et un quart de l’effectif salarié).

L’analyse des déterminants de l’attractivité met en évidence les nombreux atouts de notre territoire, qui bénéficie de son positionnement géographique en Europe, de la taille du marché domestique, de la qualité de ses infrastructures, de la qualification et de la productivité de sa main-d’œuvre, de la qualité de son système éducatif et de son cadre de vie.

Ces avantages ne peuvent être tenus pour acquis : dans un environnement international caractérisé par une mobilité croissante du capital international et des talents et une concurrence renforcée entre les économies, notamment en Europe, ces atouts méritent d’être consolidés. Le pacte pour la croissance, la compétitivité et l'emploi qui vient d’être annoncé par le Gouvernement permettra de progresser dans cette direction.