Skip to main content

Les publications

Les notes d'analyse

L'emploi des femmes et des hommes dans la crise : les effets de la segmentation du marché du travail (Note d'analyse 312 - Décembre 2012)

L'emploi des femmes et des hommes dans la crise : les effets de la segmentation du marché du travail (Note d'analyse 312 - Décembre 2012)

20/12/12

La crise de 2008 a révélé dans l’Union européenne le haut niveau de segmentation selon le sexe des marchés du travail qui, paradoxalement et à court terme, a eu un effet protecteur sur l’emploi féminin. Quels en sont les mécanismes ? Peut-on anticiper ces évolutions ? Cette Note d’analyse tente d’apporter quelques éléments de réponse.

  • L'emploi des femmes et des hommes dans la crise : les effets de la segmentation du marché du travail

L’Union européenne s’est fixé à l’horizon 2020 un objectif de taux d’emploi féminin de 75 %. Si, au cours des quatre dernières décennies, des progrès considérables en termes d’accès à l’éducation et à l’emploi ont été réalisés, les femmes restent toutefois pénalisées face à, et dans, l’emploi en raison notamment d’inégalités structurelles liées, pour partie, aux stéréotypes de genre. La segmentation du marché du travail entre hommes et femmes évolue peu : selon la Commission européenne, sur la période allant de 2000 à 2009, un quart environ de la population en emploi aurait dû changer de profession pour que s’observent les mêmes distributions entre hommes et femmes. Sur la même période, le taux d’emploi des femmes a, quant à lui, progressé de 54 % à plus de 58 %.

La crise amorcée en 2008 a révélé le haut niveau de segmentation des marchés du travail dans l’Union européenne (UE) en ayant, paradoxalement et à court terme, un effet “protecteur” sur l’emploi féminin. En effet, les hommes sont surreprésentés dans les secteurs les plus touchés durant cette période, notamment l’industrie et la construction, à l’inverse des femmes dont l’emploi se concentre dans les services, secteurs les moins affectés. Au total, cette inégale répartition des hommes et des femmes dans les activités respectivement cycliques et acycliques explique en partie les évolutions de l’emploi selon le sexe constatées au cours du premier épisode récessif. De 2008 à 2011, les trois-quarts environ de l’ajustement de l’emploi dans l’UE ont concerné les hommes, conduisant à une progression de leur taux de chômage qui, pour la première fois, se place au niveau de celui des femmes. Toutefois, à partir de 2011 ces disparités hommes/femmes s’estompent, alors que les ajustements budgétaires pourraient, selon les pays, peser sur l’emploi féminin en raison de leur incidence sur l’emploi public

Sommaire

  • Introduction
  • La segmentation du marché du travail, cause et conséquence des inégalités entre hommes et femmes
  • À court terme, les évolutions des taux d'emploi féminin et de l'emploi à temps partiel dictent en partie celles des niveaux de la segmentation
  • Au sein de l'UE, la cise actuelle révèle le niveau élevé de la segmentation hommes-femmes du marché du travail
  • Les destructions d'emploi ont principalement concerné les hommes...
  • ... surreprésentés dans les secteurs d'activité les plus cycliques
  • Auteur : Christel Gilles, département Travail Emploi.

Mots clés : Europe, récession, ajustement de l'emploi, inégalités selon le sexe.