Skip to main content

Les publications

Le panorama Questions sociales

Panorama des Questions sociales (Décembre 2012)

Panorama des Questions sociales (Décembre 2012)

07/12/12

Chaque mois, le département Questions sociales du Centre d'analyse stratégique propose une sélection d'informations, d'innovations et d'expérimentations venues d'ailleurs.

Elle ne prétend nullement couvrir de manière exhaustive l'actualité sociale internationale, ni contibuer à leur transposition dans le contexte hexagonal. Elle est constituée de choix délibérément subjectifs effectués par les chargés de mission du département dans le cadre de leurs recherches et de leurs rencontres. Que ces infomations suscitent l'adhésion, la prudence ou le rejet, leur vocation est de contribuer à animer le débat sur l'avenir des modèles sociaux.

  • La curiosité du mois : Le Japon

Une loi pour interdire l’obésité au Japon

Alors qu’au Japon, on enregistre un taux de prévalence de l’obésité parmi les plus bas des pays de l’OCDE, le gouvernement a fait voter une loi extrêmement contraignante en la matière puisqu’elle impose ni plus ni moins qu’un tour de taille maximum à partir de 40 ans : 85 centimètres pour les hommes et 90 pour les femmes. De fait, le régime social japonais oblige les entreprises à faire passer, une fois par an, un examen de santé complet à leurs employés. À cette occasion, le tour de taille sera mesuré, et ceux qui dépassent le maximum autorisé se verront dans l’obligation de suivre un traitement. L’objectif fixé aux entreprises est de réduire le nombre d’employés en surpoids de 10 % en 2012 et de 25 % en 2015. Dans le cas contraire, elles devront s’acquitter d’une amende permettant de financer un programme d’aide aux personnes âgées. Cette loi fait l’objet de vives critiques au Japon : pour un même patient, la mesure du tour de taille varie souvent selon le médecin qui la réalise. Par ailleurs, elle n’est qu’un indicateur médiocre des problèmes de surpoids et des maladies qu’ils entraînent. Enfin, certains estiment que c’est la maigreur de nombreux Japonais et surtout de nombreuses Japonaises qui est alarmante, et non le surpoids.