Skip to main content

L'agenda

Les évènements passés

Séminaire "Améliorer la statistique du logement ? Une mise en perspective des acteurs, des outils et des usages"

Séminaire "Améliorer la statistique du logement ? Une mise en perspective des acteurs, des outils et des usages"

21/01/10

Cycle « Nouveaux enjeux pour la politique du logement »

Le Centre d’analyse stratégique tiendra au premier semestre 2010 un cycle de séminaires relatifs aux « nouveaux enjeux pour la politique du logement ». Ce premier séminaire a pour objet de mieux définir les besoins de connaissance nécessaires au pilotage des politiques du logement.

Séminaire fermé n°1
Une mise en perspective des acteurs, des outils et des usages

La récente crise immobilière a rappelé le besoin d’information cohérente en matière de suivi conjoncturel des marchés de l’immobilier et de la construction. Elle interroge les rôles respectifs de la statistique publique et des acteurs privés dans cet effort de connaissance, ainsi que les modalités de leur partenariat.

Les tensions sur le marché du logement renvoient également à un désajustement structurel de l’offre et de la demande. Une meilleure connaissance des aspirations et des comportements des ménages pourrait permettre d’adapter la production de logements et de mieux orienter les dispositifs d’aide. Les évolutions sociodémographiques récentes, liées notamment au vieillissement et à la mobilité professionnelle accrue, ont en effet des conséquences durables sur les manières d’habiter.

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

sur invitation uniquement

14h : Ouverture par Vincent CHRIQUI, Directeur général du Centre d’Analyse Stratégique
14h10 : Introduction par Marine BOISSON, Chef de département, Catherine COLLOMBET et Anne LAMBERT, Conseillères scientifiques, Département Questions sociales du Centre d’analyse stratégique

Table ronde n°1

« Aspirations, taux d’effort et trajectoires résidentielles des ménages : en sait-on assez ? »

14h15-14h30 : Présidée par Stefan LOLLIVIER, Direction des statistiques démographiques et sociales, Institut national de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE)
14h30-14h45 : Catherine BONVALET, Directrice de recherche à l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED), responsable de l’Unité « Mobilité, Logement et entourage »

« Les logiques des choix résidentiels : histoire d’une génération de Franciliens »

En matière d’étude de trajectoires, l’enquête statistique de référence demeure « Biographies et entourage » menée en 2001 par l’INED. La réflexion sera complétée et prolongée à partir d’entretiens qualitatifs récents qui permettent d’éclairer les logiques qui sous-tendent ces trajectoires, économique, familiale, mais aussi professionnelle ou sociale.

14h45-15h : Jean-Louis LHERITIER, Chef du département des Prix à la Consommation, des Ressources et des Conditions de Vie des Ménages de l’INSEE « Connaissance des aspirations et des comportements des ménages »

Les enjeux majeurs à venir pour l’habitat, parmi lesquels la persistance de logements privés de confort, la performance énergétique des habitations et l’effort financier des ménages, sont des sujets de fond pour l’évaluation statistique. Diverses sources permettent d’ores et déjà de renseigner ces questions. Le dispositif d’observation doit par ailleurs s’améliorer.

15h-15h15 : Lionel RABILLOUD, Economiste-urbaniste, Directeur d’études, Associé de la coopérative conseil Acadie

« Une ressource à mieux exploiter : la connaissance locale de l’évolution des aspirations et des comportements résidentiels »

L’élaboration puis le pilotage des politiques locales de l’habitat reposent sur une production abondante et variée de connaissances sur les comportements résidentiels et les aspirations en matière d’habitat des ménages, émanant des différents acteurs (collectivités territoriales, services de l’Etat, agences d’urbanisme). Quel état des lieux dresser de ces études locales et de leurs résultats, notamment en matière d’anticipation des tendances émergentes ? Quels sont les apports - et les limites - de ces approches par rapport à la production statistique nationale ?

15h15-15h30 : Christian LOUIS-VICTOR, Président de l’Union des Maisons Françaises

"Connaître et prendre en compte la demande des ménages : le point de vue des constructeurs"

Relativement aux besoins de connaissance des acteurs privés engagés dans la construction de logements neufs, quels sont les outils développés pour évaluer la demande et les aspirations des ménages en matière de logement ? Dans quelle mesure les acteurs privés ont-ils les moyens d’adapter leur offre aux évolutions de la demande ?

15h30-16h00 : Echange avec la salle

Pause

Table ronde n°2 :

« Connaissance publique et privée du marché de l’immobilier et de la construction : quelles lacunes et quelle complémentarité ? »

16h15-16h30 : Présidée par Mathilde LEMOINE, Directrice des études économiques et de la stratégie des marchés de HSBC France, membre du Conseil d’Analyse Economique (CAE)
16h30-16H45 : Bernard VORMS, Directeur général de l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement (ANIL), Président du groupe de travail du Conseil National de l’Information Statistique (CNIS) sur les statistiques de l’immobilier et de la construction

« La connaissance statistique du marché du logement : les premiers constats du groupe de travail du CNIS » Suite à une saisine ministérielle , le CNIS a constitué en septembre 2009 un groupe de travail qui doit aboutir à des recommandations permettant d’améliorer la qualité statistique et le suivi conjoncturel des secteurs de l’immobilier et de la construction. Cette intervention présentera les premiers résultats du groupe de travail et reviendra sur la question de la répartition des rôles entre les différents producteurs de données.

16h45-17h : Alain JACQUOT, Sous-directeur des statistiques du logement et de la construction au SOeS, Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM)

« Les besoins d’information statistique au niveau régional et local : quels moyens pour mieux les satisfaire ? »

Les politiques de l’habitat sont de plus en plus menées au niveau local, ce qui suscite de nouveaux besoins en information statistique à ce niveau, en matière de logement, de foncier et d’immobilier. Des sources administratives permettraient d’y répondre en grande partie ; leur mobilisation et diffusion doivent toutefois pouvoir être améliorées sans sacrifier le principe de confidentialité des renseignements ayant trait à la vie privée.

17h-17h15 : Catherine ROUGERIE, Chef de la division logement, INSEE

« Contribution de la statistique à la connaissance du marché du logement »

L’Insee assure le suivi conjoncturel des prix et des loyers. Les dispositifs d’observation font l’objet de travaux d’innovations (enquête auprès des bailleurs sociaux et rebasage des indices Notaires-Insee) afin d’améliorer leur qualité.

17h15-17h30 : René PALLINCOURT, Président de la Fédération Nationale de l’Immobilier

« Les acteurs privés : quelle connaissance des prix ?»

L’accès à des "observatoires" appropriés au développement de la connaissance des marchés est une nécessité pour les professionnels de l’immobilier qui doivent participer à la fluidité du marché, en modérant les comportements spéculatifs qui s’expriment tantôt à la hausse, tantôt à la baisse, chez les vendeurs ou les acheteurs. Les bases de données des professionnels, qui reposent sur des indicateurs avancés, doivent être mobilisées à cette fin.

17h30-18h : Echange avec la salle

18h : Conclusion