Back to
Débats
Publié le
Vendredi 28 Avril 2017
Jeudi 04 Mai 2017
09h00 à 12h00

Le Bitcoin et autres cryptomonnaies sont-ils considérés comme des devises d’un point de vue juridique ? Quelles sont les marges de manœuvre des régulateurs nationaux sur les cryptomonnaies ? Les blockchains vont-elles faire évoluer le rôle de tiers de confiance des banques centrales, des banques commerciales et des assurances ? Peut-on imaginer à terme d’échanger directement des euros sur une blockchain à travers des smart contracts ?

Les défauts de la régulation et de la coordination internationale freinent la capacité d’innovation des entrepreneurs dans les blockchains et peuvent conduire à des situations de concurrence entre les régulateurs nationaux. Les initiatives blockchains portées par différentes banques centrales (Royaume-Uni, Chine) encouragent-elles la France et l’Europe à innover dans ce domaine ?

Intervenants

-Nathalie Beaudemoulin et Didier Warzée de l'ACPR Banque de France ;

-Audrey Metzger, Thierry Bedoin et Stéphane Kunesch, de la Banque de France ;

-Franck Guiader, Domitille Dessertine et Antoine Bargas de l'Autorité des marchés financiers.

 

Galerie média

Blockchains et crypto-monnaies : régulation française, concurrence internationale

1/3

Blockchains et crypto-monnaies : régulation française, concurrence internationale

Blockchains et crypto-monnaies : régulation française, concurrence internationale

2/3

Blockchains et crypto-monnaies : régulation française, concurrence internationale

Blockchains et crypto-monnaies : régulation française, concurrence internationale

3/3

Blockchains et crypto-monnaies : régulation française, concurrence internationale
Tous nos travaux sur  :