Back to
Débats
Date de publication : 
Mardi 16 Mai 2017
Mardi 23 Mai 2017
18h00 à 18h00
A l'occasion de la publication de son rapport annuel sur l'état de la France en 2017, le Conseil économique, social et environnemental organise un grand débat public avec la participation de Michel Yahiel, commissaire général de France Stratégie.

 

Voir le replay du grand débat public sur l'état de la France 2017 au CESE

Le débat mardi 23 mai à partir de 18h.

 
Inégalités de revenus, inégalités scolaires, inégalités territoriales, inégalités de genres et discriminations selon l’origine et la couleur de peau : la France est-elle irréconciliable ? Le CESE dévoilera le 23 mai son Rapport annuel sur l’état de la France 2017, soumis au vote de son assemblée plénière le même jour. Ce rapport, qui s’appuie sur les nouveaux indicateurs de richesse, rend compte de l’analyse et du regard de la société civile sur l’état de la France et propose des solutions pour refonder la cohésion sociale.
 
Le CESE vous convie à un grand débat public sur le sujet le 23 mai à partir de 18h dans son hémicycle. Sous la présidence de Patrick Bernasconi et en présence de :
 
  • Michel Yahiel, Commissaire général de France stratégie,
  • Laurent Davezies, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, spécialiste des questions territoriales,
  • Brigitte Grésy, secrétaire générale du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes,
  • Patrick Simon, directeur de recherche à l’Ined et spécialiste des discriminations selon l’origine et la couleur de peau,
  • Patrick Savidan, professeur de philosophie politique et éthique à l’Université Paris Est Créteil et président de l’Observatoire des inégalités
  • et les rapporteurs du Rapport annuel sur l'état de la France du CESE : Guillaume Duval et Pierre Lafont.
 
Les échanges seront animés par Vincent Giret, rédacteur en chef au Monde. 
 
Plus d'information sur le site du Conseil économique, social et environnemental
 
 

Pour aller plus loin : Le rapport "Lignes de faille"

Suite aux attentats de janvier 2015, France Stratégie a lancé un cycle de 12 séminaires qui a réuni acteurs de terrain, responsables publics et chercheurs pour débattre des fractures qui traversent la société française. Sur la base du diagnostic établi, d’une enquête d’opinion réalisée par l’IFOP et de données sociologiques, économiques et historiques, France Stratégie a publié le rapport Lignes de failles. Une société à réunifier.

Le résultat est saisissant : les divisions qui traversent la société sont perçues en France plus qu’ailleurs comme menaçantes et indépassables. Un pessimisme collectif qui prend notamment sa source dans une crise de confiance envers des institutions jugées défaillantes dans leur capacité à protéger et à rassembler.

Pourquoi un tel écart entre perceptions et réalités objectives ? Quelles sont les divisions profondes que traverse notre société ? Enfin, comment permettre aux Français de se rassembler et de regarder ensemble vers l’avenir ?

En savoir plus sur ce rapport : Lignes de failles. Une société à réunifier.

 


Pour aller plus loin : Le rapport Le coût économique des discriminations

Entorse au principe républicain d’égalité des chances, les discriminations sont aussi un manque à gagner économique. Et la facture est lourde. Le coût des seules inégalités d’accès à l’emploi et aux postes qualifiés s’élèverait à 150 milliards d’euros. Décryptage…

C’est un fait, les discriminations sur le marché du travail ont un coût social. Manquement à l’égalité, elles entament la confiance dans le pacte républicain. Moins perceptible peut-être mais tout aussi indéniable, elles ont aussi un coût économique. Sur-chômage, perte d’activité, mauvaise allocation de la main-d’œuvre, gâchis de qualifications et de potentiels individuels, … les pertes liées aux discriminations dans l’emploi sont plutôt bien identifiées. Reste à chiffrer le manque à gagner.

En savoir plus sur ce rapport : Le coût économique des discriminations

 

 


Pour aller plus loin : 2017/2027 - Dynamiques et inégalités territoriales

Comme dans la plupart des économies développées, la décennie passée a été marquée en France par un dynamisme important des métropoles, qui concentrent l’activité à haute valeur ajoutée et les populations qualifiées. Ce dynamisme est un atout pour le pays. Mais les inégalités entre territoires se sont accentuées à différents niveaux.

En savoir plus sur cette note d'enjeux : 2017/2027 - Dynamiques et inégalités territoriales

 

 

Tous nos travaux sur  :