Back to
Débats
Date de publication : 
Mercredi 11 Octobre 2017
Mercredi 11 Octobre 2017
16h00 à 18h00
Deux ans après la signature de l’accord de Paris à l’issue de la COP21, un sommet sur la lutte contre le réchauffement climatique va se tenir le 12 décembre 2017 à Paris. Dans cette perspective, France Stratégie et la Chaire Énergie et Prospérité co-organisent une table-ronde sur la contribution que le système financier peut apporter à la transition énergétique et la stabilisation du climat.

La cible des 2 degrés adoptée à la COP21 (et encore davantage l’objectif du 1,5 degré) nécessite une transformation profonde des incitations et des régulations du secteur financier. Toutefois, les travaux des économistes et experts pour examiner les répercussions macroéconomiques et financières de la transition n’en sont qu’à leur tout début. Or le lien entre politique climatique et régulation financière sera un thème clef de l’agenda climatique : dépréciations des réserves de combustibles fossiles ou d’infrastructures, brusques changements de valeur d’actifs financiers, implications systémiques…, les sujets à étudier sont nombreux.

L’agenda international de la fin de l’année 2017 offre l’opportunité de prendre de nouveaux engagements. Entre la COP23 à Bonn (6-17 novembre), les conclusions que rendra le Green Finance Study Group fin novembre en Allemagne dans le cadre du G20, et la conférence du 12 décembre à Paris, l’ambition est de se coordonner sur un nombre restreint de sujets clés liés à la construction d’un système financier durable : l’information sur le contenu carbone des portefeuilles, les obligations vertes, la régulation financière climatique.

Cette table-ronde organisée le 11 octobre permettra aux acteurs clés de l’industrie financière, du régulateur financier, du monde académique et de l’administration d’exposer leurs positions.

Intervenants

  • Barbara Büchner, Climate Policy Initiative (à confirmer)
  • Laurent Clerc, Banque de France
  • Pierre Ducret, CDC – I4CE
  • Alain Grandjean, Carbone 4
  • Tim Jackson, Surrey University
  • Conclusion par Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire

Inscription sur invitation uniquement

Tous nos travaux sur  :