Publié le jeudi 23 mars 2017
What Works Centres britanniques : quels enseignements pour des politiques fondées sur la preuve en France ?
What Works Centres britanniques : quels enseignements pour des politiques fondées sur la preuve en France ?
France Stratégie a cofinancé une étude de l’Agence nouvelle des solidarités actives (Ansa), publiée aujourd’hui, visant à identifier les démarches pouvant renforcer le lien entre l’évaluation et les politiques publiques.

En France, on évalue encore peu l’efficacité des politiques publiques. Quand cela arrive, les résultats des évaluations sont rarement traduits en enseignements pour les politiques et les professionnels. C’est pourtant un enjeu démocratique majeur, qui questionne la capacité de l’action publique à tirer des conclusions pratiques de l’expertise et de la recherche pour mieux répondre aux besoins des citoyens.

L’Ansa publie ce jour le rapport What Works Centres britanniques. Quels enseignements pour des politiques fondées sur la preuve en France ? Ce rapport, que France Stratégie a cofinancé, a pour objectif d’étudier l’expérience britannique des What Works Centres afin d’en tirer des préconisations adaptées au contexte français.

L’évaluation des politiques publiques au cœur du programme de travail de France Stratégie

En 2015, France Stratégie soulignait déjà dans son rapport Quelle action publique pour demain ? 5 objectifs, 5 leviers l’absolue nécessité de mieux évaluer les politiques publiques pour revitaliser la confiance des Français en l’action publique. Également, le besoin de recourir à de nouveaux outils de mutualisation des connaissances pour faciliter la capitalisation des interventions publiques efficaces dans un contexte d’action publique devenue décentralisée, déconcentrée et partenariale.

Le programme de travail du laboratoire d’idées public s’inscrit dans cette démarche : l’institution assure l’animation de commissions chargées de l’évaluation de politiques spécifiques d’ampleur (CICE, COSAPEE, CNEPI), conduit des diagnostics concertés (insertion professionnelle des jeunes), mène des travaux sur les méthodes et l’institutionnalisation de l’évaluation en France. Aussi, il apparaissait important à France Stratégie de pouvoir accompagner l’Ansa afin de promouvoir une action publique éclairée.

Les What Works Centres au Royaume-Uni

Ce sont des structures indépendantes qui concentrent l’information sur les évaluations dans un domaine donné. Ces « guichets uniques » diffusent les enseignements des évaluations dans des formats ergonomiques et accompagnement les professionnels et les décideurs publics afin qu’ils s’en emparent.

On compte neuf What Works Centres, dont huit ont été créés depuis 2011. Ils couvrent chacun un domaine donné, notamment la lutte contre les inégalités scolaires, la lutte contre les inégalités précoces de développement dans la petite enfance, le développement économique local, la prévention de la criminalité, l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées ou encore la promotion du bien-être.

En France, si les évaluations d’impact connaissent un certain essor depuis une dizaine d’années, leur nombre reste relativement faible. Quand elles existent, les résultats sont rarement diffusés sous une forme facilement appropriable. Sur l’autre versant, la profusion des expertises exige un effort de hiérarchie et de synthèse des connaissances. Les missions et les objectifs des What Works Centres font écho à des préoccupations largement partagées par les acteurs publics en France.

L’Ansa et ses partenaires avancent deux propositions pour soutenir l’émergence de politiques et de pratiques mieux informées :

  • Proposition n°1 : Étudier l’opportunité de reconnaître ou de créer des démarches ou des structures d’inspiration « What Works » en France. Avec pour missions de produire des revues des évaluations ; d’expérimenter et évaluer des dispositifs ; de diffuser de manière adaptée des synthèses, des interventions pertinentes, des recommandations sur une problématique donnée.
  • Proposition n° 2 : Créer une alliance autour des politiques fondées sur la preuve. Il s’agit de mieux mettre en réseau les décideurs publics, les chercheurs et experts, les acteurs de terrain qui font aujourd’hui face à des défis communs autour des enjeux d’élaboration et de mise en œuvre des politiques fondées sur la preuve.

Le document publié aujourd’hui appelle à des investigations complémentaires. France Stratégie et l’Ansa approfondiront la réflexion dans les prochains mois sur les démarches et structures à même de renforcer le lien entre l’évaluation et les politiques publiques en France.