Publié le mercredi 30 octobre 2013
Intensifier et réorienter les transferts de technologies bas carbone pour lutter contre le changement climatique
Intensifier et réorienter les transferts de technologies bas carbone pour lutter contre le changement climatique
Cette note, Intensifier et réorienter les transferts de technologies bas carbone pour lutter contre le changement climatique,  présente les résultats d’une étude commandée par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) au Centre d'économie industrielle de MINES ParisTech et émet des recommandations pour intensifier les transferts de technologie bas carbone vers les pays en développement.

Les transferts de technologies “bas carbone” sont cruciaux pour parvenir à modérer les émissions de gaz à effet de serre (GES), appelées à croître fortement, des pays en développement. Leur mise en œuvre conditionne la réussite d’un accord mondial sur le changement climatique en 2015 : c’est la mission du Mécanisme technologique, créé en 2010. La présente note expose les principaux résultats d’une étude commandée au Centre d'économie industrielle de MINES ParisTech (CERNA). Cette étude montre que, contrairement à la Chine, au Mexique, à l’Afrique du Sud et, dans une moindre mesure, au Brésil , l'Inde est aujourd’hui à l’écart des flux internationaux de transferts de technologies bas carbone : c’est donc une destination prioritaire, au même titre que le reste de l’Asie en développement, l’Afrique et l’Europe de l’Est.

Pour intensifier ces transferts, il est nécessaire que soient mises en œuvre des politiques ambitieuses de réduction des émissions de gaz à effet de serre et que soient constituées des capacités d’absorption dans les pays d’accueil des technologies. Dans les pays émergents, qui disposent d’une réelle capacité à innover et qui sont intégrés dans les échanges internationaux, le renforcement des droits de propriété intellectuelle et l’abaissement des barrières au commerce et à l’investissement sont à recommander. En revanche, dans les pays les moins avancés, l’accent doit porter sur la constitution de capacités d’absorption des technologieset en particulier sur le développement d’une main-d’œuvre qualifiée.

Sommaire de la Note d’analyse 06 – Intensifier et réorienter les transferts de technologies bas carbone pour lutter contre le changement climatique

  • Pourquoi transférer des technologies bas carbone ?
  • Dans quels pays transférer des technologies ?
  • Quelles technologies transférer ?
  • Quels instruments de politiques publiques mobiliser ?
  •  Auteurs : Blandine Barreau, Gaëlle Hossie, département Développement durable et Rémi Lallement, département Économie Finances