Publié le jeudi 26 septembre 2013
Quelle soutenabilité pour notre modèle de croissance ?
Quelle soutenabilité pour notre modèle de croissance ?
Une croissance "soutenable" doit répondre aux besoins du présent sans compromettre les chances des générations futures. Un premier essai de diagnostic vise à permettre d’identifier les arbitrages que nous devrons réaliser en priorité.

Une croissance “soutenable” doit répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Depuis plusieurs décennies, la croissance française ne correspond plus à cette définition : la perspective du changement climatique, l’accélération du rythme d’extinction des espèces et la pollution de nos nappes phréatiques en sont trois marqueurs dans le domaine de l’environnement. Le rythme d’accroissement des dépenses de notre État providence soulève des problèmes de même nature, tandis que notre endettement public nous met à la merci de chocs financiers.

Définir ce que pourrait être une croissance soutenable de l’économie française pose de redoutables difficultés méthodologiques. Cela nécessite d’anticiper l’évolution future de notre modèle de croissance et donc de bien comprendre ses interactions avec l’environnement naturel et social, de même qu’avec les autres économies européennes et mondiales. Au-delà de l’exercice de projection, des désaccords peuvent exister quant aux solutions qu’il conviendrait d’apporter pour renforcer la soutenabilité de notre modèle et assurer un partage équitable des efforts. La soutenabilité d’un modèle de croissance suppose en effet que soient définis, dans le débat, les objectifs que l’on veut atteindre et les réformes que l’on veut (ou que l’on doit) mettre en place tout en tenant compte de la contrainte budgétaire. Ce n’est qu’à cette aune que nous pourrons juger de la possibilité de réussir les réformes de nos modes de production ou de notre modèle social tout en engageant la nécessaire transition énergétique et écologique, qui nous invite de fait à repenser notre modèle de consommation, de production, de développement et de croissance.

Pour assurer notre transition vers un modèle de croissance soutenable, il sera enfin nécessaire de donner à nos institutions les moyens de mieux tenir compte du long terme. Les débats et concertations qui vont avoir lieu dans les prochaines semaines devraient ainsi permettre de préciser les contours du ou des modèles de croissance vers lesquels nous souhaitons nous engager.

Contributeurs : Mahdi Ben Jelloul, Pierre-Yves Cusset, Géraldine Ducos, Clélia Godot, Mohamed Harfi, Jean-Luc Pujol.