Groupe de travail Plan national RSE

Plateforme RSE

La Plateforme RSE a été chargée par le Premier ministre de contribuer à la formulation d’un projet de plan national d’actions prioritaires en faveur de la RSE. Cette contribution devra permettre au Gouvernement de mettre à jour la Stratégie nationale pour la RSE, en réponse à l’invitation formulée par la Commission européenne dans sa communication du 25 octobre 2011, « à établir ou mettre à jour, avec le concours des entreprises et autres parties prenantes, leurs plans ou leurs listes nationales d’actions prioritaires visant à promouvoir la RSE » (COM/2011/0681).

Pour établir sa contribution, la Plateforme RSE a constitué un groupe de travail multi-acteurs chargé de formuler des recommandations en s’appuyant sur les travaux et avis qu’elle a produits depuis juin 2013.

Ces nouveaux enjeux de la RSE ont été identifiés dans les Objectifs de développement durable, adoptés par les Nations unies en septembre 2015. Il s’agit du défi climatique, du niveau élevé du chômage dans les économies développées et de la croissance des inégalités à l’échelle mondiale, de l’évolution du travail et des formes d’emploi, ainsi que des modes d’exercice des activités économiques accélérées par la révolution numérique ou les évolutions démographiques.

Ces enjeux sont aussi des défis pour la RSE : ils interrogent tant sur le rôle de l’Etat que sur celui des entreprises pour contribuer à leurs résolutions ; ils posent la question de l’émergence de modèles économiques à la fois plus respectueux de l’environnement et plus inclusifs ; ils questionnent aussi la capacité des modèles de gouvernance à faire une plus large place à la co-construction et à la transversalité.

La définition d’une stratégie nationale de RSE doit être l’occasion de mobiliser l’ensemble des acteurs français en faveur du déploiement et de l’affirmation d’un modèle français et européen d’entreprises responsables. Dans le contexte d’une économie mondialisée, et dès lors qu’il s’inscrit dans une logique de performance globale, ce modèle peut être un élément de compétitivité des entreprises françaises et européennes.

  • Lancement du groupe de travail : mars 2015
  • Adoption d’un projet de contribution par le bureau de la Plateforme RSE : juillet 2016
  • Adoption de la contribution par l’assemblée plénière de la Plateforme RSE : septembre 2016
    Transmission de la contribution au Premier ministre et publication : décembre 2016

 

 Contribution pour le Plan national d'actions prioritaires pour le développement de la RSE

Contribution pour le Plan national d'actions prioritaires pour le développement de la RSE, par fcausse

 

 

 

Aucun résultat à afficher