Back to
Débats
Date de publication :
Mardi 26 Septembre 2017
Mardi 26 Septembre 2017
12h30 à 14h30
Graham Bishop est venu présenter sa proposition, le « Temporary Eurobill Fund », qui a été discutée par Jean-Pierre Landau et Yves-Emmanuel Bara, direction générale du Trésor.

France Stratégie et le CEPII réunissent régulièrement des personnalités du monde officiel, économique, financier ou académique, pour discuter de façon informelle et sous les règles de Chatham House des grandes thématiques internationales et européennes.

Compte rendu

Le 13 juillet 2017, lors des Rencontres Europe et International sur le thème: « Quel avenir pour la ‎zone euro ? », Pierre Moscovici précisait les contours de la proposition faite par ‎la ‎Commission européenne dans le document de réflexion sur l’avenir de l’Union économique ‎et monétaire publié le ‎‎31 mai 2017 : la création d’un actif sans risque européen‎.

Pierre Moscovici indiquait : « Cet ‎actif sans risque européen, qui serait un ‎nouvel instrument d’émission de dette commune, ‎conjuguerait les deux dimensions de la ‎solidarité et de la responsabilité que nous voulons ‎combiner plutôt qu’opposer. Ce serait ‎bien sûr un instrument de solidarité. Mais ce serait aussi ‎un outil de responsabilité car ‎favorisant le retour de la discipline de marché dans le système. ‎‎(…)

L’existence d’un actif ‎sans risque de la zone euro pourrait donner à l’autorité chargée de ‎son émission – le Trésor ‎européen par exemple – un levier nouveau et indirect pour ‎discipliner les États. En ‎particulier, car l’accès à cette forme préférentielle de financement ne ‎serait naturellement ‎pas illimité. Dès lors qu’un État souhaiterait mener une politique ‎budgétaire qui ne ‎respecterait pas les règles communes, le coût de l’endettement ‎supplémentaire en serait ‎renchéri de manière graduelle. Ce ne serait donc pas les ‎sanctions éventuelles qui ‎joueraient le rôle de dissuasion, mais les coûts croissants. Tout ‎l’enjeu est donc d’inventer ‎un système où les coûts sont croissants et pas – comme en 2010-‎‎2011 nuls jusqu’au ‎vendredi soir, et infinis dès le lundi matin ! ».

Graham Bishop auteur d’une proposition, le « Temporary Eurobill Fund », dont les ‎caractéristiques sont très ‎proches du mécanisme décrit par le Commissaire européen, est venue l’exposer puis celle-ci ‎a été discutée par Jean-Pierre Landau et Yves-Emmanuel Bara, direction générale du Trésor.


The European Commissioner for Economic and Financial Affairs, Taxation and Customs, Pierre ‎Moscovici, outlined his proposal for a ‎European safe asset in July at France Stratégie:‎ ‎“This ‎European safe asset would be a new common debt ‎instrument. It would unite the dimensions of ‎solidarity and responsibility that we want to combine ‎rather than oppose. It would, of course, be an ‎instrument of solidarity. But it would also be a ‎tool of responsibility as it would encourage market ‎discipline in the system.

The ‎existence of a Eurozone safe asset could provide the authority ‎charged with issuing it – a ‎European Treasury for example – a new and indirect lever with which to ‎discipline member states, particularly as the access to this preferential form of financing would be ‎limited. If ‎a state were to seek to run a fiscal policy in violation of the common rules, the cost ‎of ‎additional debt would increase gradually. These rising costs would therefore be the deterrent, ‎not potential sanctions. The key point, then, is creating a system ‎where costs increase progressively ‎and not‎ as was the case in 2010 and 2011, where they went from nil on Friday evening to ‎astronomical levels on Monday morning.”

Graham Bishop is the author of the “Temporary Eurobill Fund” proposal , whose ‎characteristics are ‎similar to the mechanism described by the European Commissioner. ‎He will present his proposal, ‎which will be then discussed by Jean-Pierre Landau and Yves-Emmanuel Bara, direction générale du Trésor.


Contact : vincent.aussilloux@strategie.gouv.fr

Galerie média

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

1/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

2/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

3/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

4/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

5/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

6/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

7/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

8/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

9/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

10/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

11/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?

12/12

Un instrument d’émission de dettes en commun pour consolider la zone euro ?
Tous nos travaux sur  :