Back to
Rapport
Publié le
Mercredi 13 Juin 2018
[Rapport HCFEA] Le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge, par l’intermédiaire de son Conseil de la famille, a inscrit à son programme de travail la question suivante : « Comment lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale des familles et des enfants, et réduire les inégalités ? ».
Lutter contre la pauvreté des famillles et des enfants

Télécharger la synthèse "lutter contre la pauvreté des familles et des enfants"
Constats et propositions du HCFEA

Il s’agit d’une part d’identifier les caractéristiques des familles pauvres ou en risque d’exclusion sociale, et les difficultés auxquelles elles sont confrontées ainsi que leurs enfants, et d’autre part d’interroger les politiques publiques conduites pour lutter contre la pauvreté et le risque d’exclusion sociale et contre leurs conséquences. Le Président de la République a décidé, le 17 octobre 2017, d’engager l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. Cette stratégie est actuellement portée Olivier NOBLECOURT, nommé Délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. L’objectif des travaux du Conseil de la famille est d’apporter une contribution à cette stratégie et aux débats sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale et de soumettre des pistes pour améliorer la situation des familles pauvres ou en risque d’exclusion sociale.

Deux raisons principales motivent le choix de ce thème de travail :

  • d’abord l’importance du taux de pauvreté des enfants : si, en 2014, 14 % de la population métropolitaine, soit 8,6 millions de personnes, vit en dessous du seuil de pauvreté, la pauvreté des enfants est sensiblement supérieure à celle de l’ensemble de la population puisqu’elle atteint 19,8 % ; deux types de familles sont particulièrement concernés, les familles monoparentales et les familles nombreuses ;
  • ensuite l’importance des phénomènes de reproduction sociale en la matière : l’enfant d’une famille pauvre a beaucoup plus de risques de se retrouver lui aussi dans une position disqualifiée socialement lorsqu’il atteint l’âge adulte, parce qu’il ne dispose pas des ressources économiques, sociales, ou relationnelles nécessaires ; lutter contre les conséquences de la pauvreté pour les enfants, en termes de risque accru d’exclusion sociale, est donc particulièrement important.

Pour le Haut Conseil, notre société ne peut se satisfaire de ce double constat, et il est impératif qu’une politique dynamique et volontariste de lutte contre la pauvreté soit engagée, qui devrait se fixer pour ambition l’éradication de la pauvreté des enfants. C’est dans ce sens qu’il a conduit ses travaux.

Ce dossier présente le résultat de ce travail.

Comme la pauvreté recouvre tous les aspects de la vie des personnes – son caractère pluridimensionnel est régulièrement souligné – les contributions présentées dans ce dossier n’ont pas la prétention de couvrir de façon exhaustive un sujet aussi vaste. Elles viennent en complément des nombreux éclairages existant ; le choix a été ici de se focaliser sur la situation et les principales difficultés rencontrées par les familles et les enfants, et certaines voies d’amélioration qui pourraient être proposées, ce qui est une des vocations du conseil de la famille.


Rapport adopté par le Conseil de la famille le 5 juin 2018

Télécharger la synthèse "lutter contre la pauvreté des familles et des enfants"
constats et propositions du HCFEA

Tous nos travaux sur  :