Back to
Rapport
Publié le
Mardi 08 Janvier 2019
[HCFEA] Le rapport sur « Le soutien à l’autonomie des personnes âgées à l’horizon 2030 », a été adopté par le Conseil de l’âge du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) dans le cadre d’une saisine de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.
Soutien à l’autonomie des personnes âgées

Télécharger le rapport le soutien à l'autonomie des personnes âgées à l'horizon 2030
Tome 1 – état des lieux

Télécharger le rapport le soutien à l'autonomie des personnes âgées à l'horizon 2030
Tome 2 – orientations

L’horizon choisi, 2030, se situe à une période charnière, où les premières générations du baby-boom arriveront à l’âge de 85 ans, âge moyen d’entrée en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Dans un premier temps, le rapport dresse un état des lieux de la situation des personnes âgées en perte d’autonomie : état de santé, modalités d’accompagnement et systèmes de soins  proposés dans leurs différents lieux de vie (domicile, habitat alternatif, établissement). Dans un second temps, le rapport identifie les grandes tendances et les enjeux à l’horizon 2030, notamment :

  • une augmentation de la demande de soins et du nombre de personnes ayant un besoin d’aide à l’autonomie (+24 % de bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie – APA), sous l’effet des évolutions démographiques (+19 % d’individus de plus de 85 ans) et épidémiologiques (avec une forte prévalence notamment des maladies neurodégénératives) ;
  • la progression à cette date du potentiel démographique des proches aidants ;
  • le souhait vraisemblablement majoritaire des français de rester à leur domicile ;
  • la poursuite du développement à un rythme soutenu des formes alternatives d’habitat ;
  • la poursuite de la spécialisation des EHPAD sur les personnes âgées les moins autonomes et atteintes de troubles cognitifs, avec en parallèle le développement de modèles innovants d’EHPAD ouverts sur l’extérieur et sur le domicile ;
  • une prégnance accrue de la question de l’attractivité des métiers sociaux, médicosociaux et du soin, et de l’amélioration des conditions de travail.  

Pour favoriser le libre choix et permettre aux personnes âgées de vieillir dans les meilleures conditions possibles, le rapport préconise :

  • de renforcer le soutien à domicile : gestion de l’APA développement des aides techniques et des aménagements de l’habitat, réforme du secteur des services à domicile, soutien renforcé aux aidants ;
  • de favoriser le développement de l’habitat alternatif tel que les résidences collectives et les habitats inclusifs ;
  • d’améliorer la qualité de vie au domicile et dans les EHPAD et de valoriser l’image de ces établissements auprès des futurs résidents ;
  • de renforcer et de structurer les soins de proximité, avec pour objectif la permanence, l’accessibilité, la continuité, la qualité et la sécurité des soins à domicile et en institution ;
  • de mener une politique multidimensionnelle de prévention de la perte d’autonomie sur le long terme, notamment de prévention de l’isolement et de repérage de la fragilité.