Back to

En donnant toute sa place à l'évaluation socioéconomique dans sa politique d'investissement, l’État a engagé une réforme significative pour innover dans l'optimisation de la gestion publique. La loi du 31 décembre 2012 prévoit que tout projet d'investissement financé par l’État ou ses établissements publics fait l'objet d'une évaluation socioéconomique préalable à son approbation.

En 2016, France Stratégie et le SGPI (ex-CGI) ont décidé d’installer le Comité d’experts des méthodes d’évaluation socioéconomique des projets d’investissements publics ayant pour ambition de créer une culture commune de l’évaluation des projets d’investissement en veillant à associer les différentes administrations concernées, mais aussi en intégrant dans les fonctions d’expert ou de rapporteur des économistes formés aux techniques d’évaluation les plus récentes.

Le comité se voit confier quatre missions :

  • préciser les règles méthodologiques de l’évaluation socioéconomique ;
  • définir les études et recherches nécessaire à entreprendre à cette fin ;
  • renforcer l’usage du calcul socioéconomique (au sein de l’État et de ses établissements mais aussi au sein des collectivités) en l’adaptant pour répondre aux difficultés rencontrées dans son application ;
  • contribuer à vulgariser et promouvoir la pratique du calcul socioéconomique.

La composition du comité est la suivante :

  • Roger Guesnerie, président
  • Jean-Paul Ourliac, vice-président
  • Luc Baumstark, secrétaire général
  • Les membres du comité : Philippe Ayoun, Dominique Bureau, Mireille Chiroleu-Assouline, François Combes, Pierre Courtioux, Julie de Brux, Stéphane Elshoud, Sylviane Gastaldo, Christian Gollier, Fanny Henriet, Michel Massoni, Joël Maurice, Florian Mayneris, Émile Quinet, Nicolas Riedinger, Lise Rochaix, Katheline Shcubert, Carine Staroploi, Alain Trannoy.
  • Les représentants de la DG Trésor : Stéphane Sorbe et Jean Besaid
  • Les anciens membres du comité : Claude Abraham, Jean Bergougnoux, Jean-Michel Charpin.

Le secrétariat général bénéficiera du soutien du SGPI (Bénédicte Galtier, Jean-Paul Nicolai), de la DG Trésor (Anne Jaubertie, Pierre-Adrien Collet, Simon Martin), du CGDD (David Meunier, Vincent Marcus) et de France Stratégie (Bérengère Mesqui, Jincheng Ni).