Back to

La plupart des économies avancées sont concernées par un ralentissement marqué de la productivité depuis les années 1970. L’objectif d’une croissance durable et soutenue au sein de l’Union économique et monétaire, et plus globalement de l’Union européenne, est directement lié à la compréhension des enjeux de la productivité et à l’analyse des politiques susceptibles de soutenir les gains de productivité et la compétitivité.

À la suite du rapport des « cinq Présidents » [1] en juin 2015, le Conseil de l’Union européenne a adopté en septembre 2016 une recommandation sur la création de conseils nationaux de productivité dans chacun des États membres de la zone euro. La Commission européenne enjoint les CNP des différents États membres à nouer des contacts afin de procéder à des échanges et éventuellement produire des analyses communes

En France, le Conseil national de productivité (CNP) a été institué le 23 juin 2018 et siège au sein de France Stratégie. Il est présidé par Philippe Martin, président délégué du CAE, et est composé de onze experts indépendants. L’objectif du CNP est d’analyser les déterminants et les évolutions de la productivité et de la compétitivité en France en tenant compte notamment des aspects liés à la zone euro.

Le CNP élabore un rapport annuel rendu public. Les questions à analyser sont définies par le collège d’experts, qui peut éventuellement saisir les organismes et administrations compétents pour mener des travaux et avoir accès aux informations utiles. Il bénéficie de l’appui d’un rapporteur général, membre de France Stratégie, et de rapporteurs issus des administrations compétentes.


[1] « Compléter l’Union économique et monétaire européenne », rapport préparé par J.-C Juncker avec D. Tusk, J. Disselbloem, M. Draghi et M. Schulz., Commission européenne.

Arrêté

 

Composition

La présidence du CNP est confiée à Philippe Martin pour une période de deux ans renouvelable.

Le CNP est composé d’un collège de onze économistes pour une période de deux ans renouvelable :

  • Mme Agnès Bénassy-Quéré, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • M. Olivier Blanchard, MIT et Peterson Institute for International Economics
  • Mme Laurence Boone, Axa et OCDE (à partir de juillet 2018)
  • M. Gilbert Cette, Université d’Aix-Marseille et Banque de France
  • Mme Chiara Criscuolo, OCDE
  • Mme Anne Épaulard, Université Paris-Dauphine
  • M. Sébastien Jean, CEPII et INRA
  • Mme Margaret Kyle, Mines ParisTech
  • M. Xavier Ragot, OFCE et Sciences Po
  • Mme Alexandra Roulet, INSEAD
  • M. David Thesmar, MIT Sloan School of Management