Back to
Événements
Publié le
Lundi 21 Septembre 2020
Lundi 21 Septembre 2020
12h30 à 13h45
Le Plan France Très Haut Débit a été lancé en 2013. En 2019, la Commission européenne et le gouvernement français ont chargé France Stratégie de l'évaluation de cette politique visant à couvrir l'ensemble du territoire avec le très haut débit d'ici 2022 grâce à des subventions.
Compte rendu
Date de publication: 
Vendredi 25 Septembre 2020

11'18 & 14'18 : FttB* / 13'47 : PSTN, en français = RTC il s’agit du réseau téléphonique commuté


Synthèse des échanges :

Après avoir dressé un premier état des développements de politiques mises en œuvre dans les différents pays et européens et du cadre de régulation correspondant, la deuxième session, animée par Frédéric Marty, a pour objectif de mesurer l’état du déploiement en Europe et en particulier entrer davantage dans le détails et la compréhension de la situation du THD dans les différents pays. L’avancée vers une Gigabit Society et l’établissement d’un cadre de régulation européen commun doit en effet composer avec une grande variété de situations : géographique, technique ou de gouvernance. Il est donc particulièrement important de pouvoir situer l’état des lieux des développements et la manière dont chaque pays s’est organisé pour satisfaire les objectifs de l’European Digital Agenda : en termes de couverture des territoires, d’articulation des investissements publics et privés, de mutualisation et partage des infrastructures, d’équilibre dans les bouquets ou mix technologiques, notamment dans les zones rurales.

Niklas Fourberg, s’est penché sur les causes du faible niveau de déploiement de la fibre en Allemagne. En effet, sur les 40 millions de ménages allemands, seulement 35% ont accès à du très haut débit et 10% un accès à la fibre. En outre, cette dernière s’est déployée principalement dans des zones urbaines, avec l’apport de financements privés (9Md€ en 2018). La forte présence de technologies concurrentes (câble, vectoring) est à l’origine de ce retard de la fibre en Allemagne. À partir de 2018, le gouvernement a décidé de réorienter sa politique pour développer la fibre, en se fixant comme objectif de fournir accès à 100Mbit/s pour tous les citoyens allemands d’ici 2025. Des financements publics et des modalités de co-investissements (DT et EWE) devraient permettre d’accélérer ce déploiement. La réussite du programme suppose toutefois, que les investissements publics soient attribués dans une perspective de complémentarité géographique afin de bénéficier pleinement des effets « ricochets » observés dans un large panel de municipalités allemandes.

Régulation, financements publics, co-investissements sont des leviers pour l’accélération du déploiement de la fibre, mais qu’en est-il de la demande des consommateurs ? C’est sur ce point qu’a porté l’intervention de Steffen Hoernig. Les récents travaux du CERRE ont montré que si pour le haut débit il existe une corrélation entre le niveau de couverture et le niveau d’adoption, celle-ci est inexistante pour le très haut débit. Plus surprenant encore, on constate que les niveaux d’adoption restent différents entre pays quel que soit le niveau de couverture de la fibre. Si l’UE a fixé des objectifs en termes de couverture, un seul concerne le niveau d’adoption, (il était de 50% de la population ayant adopté le THD en 2020, nous sommes en réalité à 26%). Pour S. Hoering, soutenir la demande est essentielle pour la réussite du THD en Europe et il propose plusieurs mesures pour y parvenir.

Dans le cas français, présenté par Laurent Rojey, l’objectif fixé est de déployer la fibre sur 100% du territoire dès 2025. Il s’appuie sur un plan financé à hauteur de 3.3Md€ par l’État qui intervient aux cotés des collectivités locales. Pour cela, les subventions sont dédiées à des projets d’initiative publique dans les zones rurales. Les procédures d’attribution des financements publics garantissent la viabilité financière, économique et technique des projets : on a d’ailleurs pu observer une nette amélioration de leur équilibre économique au fur et à mesure de l’avancement du plan. Dans le modèle français, cette collaboration avec les collectivités locales est essentielle. Signe du succès du plan, l’accélération des déploiements (4.5 millions de prises déployées en 2049) s’accompagne d’une hausse du niveau d’adoption de la fibre par les ménages.

Dans son intervention Carl Jeding rappelle que la Suède est historiquement sensible aux technologies de communication. Le pays a d’ailleurs su développer, avec ses équipementiers, une industrie de niveau mondial dans ce domaine. En termes de réseau, le pays s’est fixé comme objectif de donner accès à du très haut débit (100Gbit/s) à tous d’ici 2025. Mais les défis sont importants en raison de la très faible densité de population sur le territoire. C’est pourquoi, le modèle suédois a visé à s’appuyer sur une démarche très ouverte permettant de reposer, en les finançant, sur toutes les technologies disponibles (câble, fibre, 4G fixe, radio). Il mobilise et s’accoude notamment sur une couverture mobile très dense. Le déploiement de la 5G à partir de 2021 sur l’ensemble du territoire devrait donc jouer un rôle déterminant dans le déploiement du THD en Suède.


Summary:

After having drawn up an initial report on the development of policies implemented in the various countries and in Europe and the corresponding regulatory framework, the second session, chaired by Frédéric Marty, aims to measure the state of rollout in Europe and in particular go into more detail and understanding of the UFB situation in different countries. Progress towards a Gigabit Society and the establishment of a common European regulatory framework must indeed deal with a wide variety of situations: geographical, technical or governance. It is therefore important to be able to situate the state of play of developments and the way in which each country has organized itself to meet the objectives of the European Digital Agenda: in terms of territorial coverage, articulation of public and private investments, sharing of infrastructures, balance in technological packages or mixes, especially in rural areas.

Niklas Fourberg worked on the causes of the low level of fiber deployment in Germany. Of the 40 million German households, only 35% have access to very high speed and 10% have access to fiber. It is especially in the urban areas that the FttH has been deployed with the contribution of private financing (€ 9bn in 2018). The delay in fiber in Germany rollout is a consequence of a very strong competition between technologies (vectoring, cable). In 2018, Germany has chosen to reorient policy towards FttH with the aim of providing 100Mbit/s access to all German citizens by 2025. Subsidies and co-investment should accelerate rollout, if however public investment is allocated with a view to geographical complementarity in order to fully benefit from the "spillover effects" observed in a wide range of German municipalities.

Regulation, public funding, co-investments are levers for accelerating the deployment of fiber, but what about consumer demand? This is where Steffen Hoernig’s intervention focused. Recent work by CERRE has shown that while for broadband there is a correlation between the level of coverage and the take-up rate, it does not exist for UFB. Even more surprisingly, adoption levels are different between countries regardless of the level of fiber coverage. The EU has set targets in terms of coverage, but only one in terms of take-up rate (50% of the European population having adopted UFB in 2020, currently we are at 26% of the population). For S. Hoering, sustaining demand is essential for the success of UFB in Europe and he suggests several measures that could be taken by UE members

The French case, presented by Laurent Rojey, aims to deploy fiber over 100% of the territory from 2025. The French government will subsidize the project to the tune of €3.3 billion, alongside the local authorities. These subsidies are dedicated to public-initiative projects in rural areas. The grant award process is a guarantee of technical, financial and economic quality of the projects. The quality of the project as improved significantly. In the French model, collaboration with local communities is essential. The acceleration of deployments (4.5 million outlets deployed in 2049) is combined with an increase of the take-up rate of the households.

For Carl Jeding, Sweden is historically sensitive to communication technologies. The country has also develop a world-class industry in this sector. The country has set itself the goal of providing access to UFB (100Gbit / s) to every citizens by 2025. Nevertheless, the challenges are significant due to the very low inhabitant’s density in the territory. This is why the Swedish model makes it possible to finance all available technologies (cable, fiber, fixed 4G, radio) but above all it relies on very dense mobile coverage. The deployment of 5G across the country from 2021 should therefore play a decisive role in the rollout of UFB in Sweden.

 



Ce premier séminaire est organisé dans le cadre de ce dispositif d'évaluation en complément de projets de recherche visant à étudier les impacts socio-économiques du Très Haut Débit, y compris de ses nouveaux usages, la gouvernance du plan, et les effets de l'action et des fonds publics. Une étude spécifique est également en cours pour analyser les coûts de construction d'un réseau de fibre optique en comparant plusieurs réseaux d'initiative publique, notamment les réseaux locaux FttH (fibre optique jusqu'au domicile) français financés par l'État.

Autour de quatre ateliers consécutifs, le séminaire est destiné à confronter les notions liés au déploiement du Très Haut Débit et les points de vue des différents acteurs publics comme privés : institutions européennes, organismes nationaux de régulation, collectivités territoriales, industriels, fournisseurs d'accès à Internet, constructeurs de génie civil...

Ce sera également l'occasion de discuter des questions réglementaires liées non seulement au déploiement de la fibre optique (y compris dans les zones moins denses) mais aussi au nouveau CECE (code européen des télécoms). Nous nous intéresserons à ce qu'il implique et à sa transposition.

À l'avenir, d'autres ateliers auront lieu dans le cadre de la mission d'évaluation du Plan France Très Haut Débit (THD) de France Stratégie. Ils traiteront des nouveaux usages de l'Internet du grand public et des entreprises, de la couverture des territoires ultramarins...

consultez le programme détaillé de chaque session


Session 2 - Très Haut Débit et déploiements FTTx : un état des lieux dans l’Europe des 28 et les objectifs de l’European Digital Agenda
Lundi 21 septembre de 12h30 à 13h45

Couverture en Europe des 28, analyse comparative des plans nationaux (objectifs, part de l’intervention publique et privée, nature de l’intervention publique, choix technologiques...).

Sont intervenus :

  • Niklas Fourberg, Düsseldorf Institute for Competition Economics (DICE). Fiber vs. vectoring: Limiting technology choices in broadband expansion ;
  • Steffen Hoernig, Nova School of Business & Economics, Lisbon. Demand-Side policies to accelerate the transition to Ultrafast Broadband ;
  • Laurent Rojey, Directeur général délégué Numérique à l’Agence Nationale de cohésion des territoires ;
  • Carl Jeding, Directeur des affaires publiques et de l’industrie, Ericsson.

Débat animé par Frédéric Marty, membre du Conseil scientifique pour l’évaluation du THD

Le 14 septembre a eu lieu la première session « Développement de politiques et de cadres de régulation », que vous pouvez retrouver en replay en cliquant ici ; et le lundi 28 septembre a eu lieu la troisième session « Combien cela coûte-t-il ? Comment évaluer les coûts de déploiement du FttH : coûts ex-post, facteurs de coûts, modélisation des coûts...», en replay en cliquant ici ; et le lundi 5 octobre a eu lieu la quatrième session « Qui paie quoi ? Les investissements publics et privés, le régime d’aides d’État en Europe », en replay en cliquant ici.


Le programme des deux prochaines sessions :
 

Lundi 28 septembre de 12h30 à 13h45 | Session 3 - Combien cela coûte-t-il ? Comment évaluer les coûts de déploiement du FttH : coûts ex-post, facteurs de coûts, modélisation des coûts...

Interviendront :

  • Jussi Hätönen, LionArch Capital Partners, Managing Partner - Turku University - Turku School of Economics, Professor. The economic impact of fixed and mobile high-speed networks ;
  • Stephen Pentland Head of Market Structure & Network Policy, Vodafone. Strategic comparative view of a provider operating in several European countries ;
  • Annegret Groebel, Bundesnetzagentur. Le cas allemand ;
  • Alejandra de Iturriaga Gandini, Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia. Le cas espagnol.

Débat animé par Fátima Barros, membre du Conseil scientifique pour l’évaluation du THD

 

Lundi 5 octobre de 12h30 à 13h45 | Session 4 - Qui paie quoi ? Les investissements publics et privés, le régime d’aides d’État en Europe

Les investissements publics/privés ; vue d’ensemble des notifications d’aides d’État, incitations à investir pour l’opérateur historique et ses concurrents.

Interviendront :

  • Marc Bourreau, CERRE. State Aid for Broadband Infrastructure in Europe : Assessment & Policy Recommendations ;
  • Harald Gruber, BEI. EIB financing for digital infrastructures; an overview ;
  • Francesco Nonno, Open Fiber. Le cas italien et l’expérience d’Open Fiber ;
  • Marie Lamoureux, Infranum. Le cas français.

Débat animé par Patrice Duran, membre du Conseil scientifique pour l’évaluation du THD

consultez le programme détaillé de chaque session



International workshop
Ultra-Fast Broadband in Europe: State of play and trends Schedule

The French National Broadband Plan – the Plan France Très Haut Débit – has been initiated in 2013. In 2019, both the European Commission and the French government charged France Stratégie with the evaluation of this policy aiming at covering the whole territory with Ultra-Fast broadband by 2022 through subsidies. This first seminary is organised as part of this evaluation scheme along with research projects to investigate on socio-economic impacts including new uses, on the governance of the plan and on the effects of public action and funds. A dedicated study analysing the building costs of fibre network by comparing several Public Initiative Networks (French public-funded local FttH networks) is handled too.

Four consecutive workshops will deal with different points of view and notions of deployment of Ultra-Fast Broadband of public stakeholders; European institutions, National regulatory bodies, regional communities…but also of private stakeholders; Industrialists, internet providers, builders of civil construction…

It will also be the occasion to discuss the regulatory issues related not only to the deployment of optical fibre (including in less dense areas) but also the new EECC, what it involves and its transposal.

Other workshops will occur, as part of the mission of France Stratégie to assess the Plan France Très Haut Débit (THD), they will deal with the new uses of the Internet of the general population and the businesses, the coverage of ultramarines territories…

read the detailed program for each session


Session 2 - Ultra fast broadband (UFB) and Fttx roll-out: an overview of EU28 and European Digital Agenda achievement
Monday the 21th of September from 12.30 to 13.45

Coverage in EU28; Comparative analysis of NPBs (goals, share of public / private intervention, nature of public intervention - rurality); Technological choices.

Stakeholders:

  • Niklas Fourberg, Düsseldorf Institute for Competition Economics (DICE). Fiber vs. vectoring: Limiting technology choices in broadband expansion;
  • Steffen Hoernig, Nova School of Business & Economics, Lisbon. Demand-Side policies to accelerate the transition to Ultrafast Broadband ;
  • Laurent Rojey, Digital affairs general director, National agency for territorial development ;
  • Dr Carl Jeding, Director of Government and Industry Relations, Ericsson.

Debate moderated by Frédéric Marty, member of the Scientific Committee for the Evaluation of the THD

Monday the 14th of September took place the first Session "Policies development and regulatory frameworks", watch soon the replay here; Monday the 28th of September took place the third Session "How much does it cost? How to assess FttH roll-out costs: ex-post costs, cost modeling, costs drivers", watch the replay here ; Monday the 4th of October took place the fourth Session "Who pays what? Public and private investment, state aids regime in Europe", watch the replay here.


The program of the next sessions
 

Monday the 28th of September from 12.30 to 13.45 | Sessions 3 - How much does it cost? How to assess FttH roll-out costs: ex-post costs, cost modeling, costs drivers

Stakeholders:

  • Jussi Hätönen, LionArch Capital Partners, Managing Partner - Turku University - Turku School of Economics, Professor The economic impact of fixed and mobile high-speed networks;
  • Stephen Pentland Head of Market Structure & Network Policy, Vodafone. Strategic comparative view of a provider operating in several European countries;
  • Annegret Groebel, Bundesnetzagentur. The German case;
  • Alejandra de Iturriaga Gandini, Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia. The Spanish Case.

Debate moderated by Fátima Barros, member of the Scientific Committee for the Evaluation of the THD

 

Monday the 5th of Octobrer from 12.30 to 13.45 | Session 4 - Who pays what? Public and private investment, state aids regime in Europe

Private / public investments; overview of notifications of state aid, incentive for incumbers and operators to invest.

Stakeholders:

  • Marc Bourreau, CERRE. State Aid for Broadband Infrastructure in Europe : Assessment & Policy Recommendations;
  • Harald Gruber, European Investment Bank. EIB financing for digital infrastructures; an overview.
  • Francesco Nonno, Open Fiber. The experience of Open Fiber and the Italian case;
  • Marie Lamoureux, Infranum. The French Case.

Debate moderated by Patrice Duran, member of the Scientific Committee for the Evaluation of the THD

read the detailed program for each session