Back to
Débats
Publié le
Mercredi 05 Décembre 2018
Jeudi 20 Décembre 2018
12h00 à 12h45
Plusieurs pays ont fixé des objectifs d’arrêt des ventes des voitures neuves thermiques à moyen terme : les Pays-Bas en 2030, l’Écosse en 2032, la France et le Royaume-Uni en 2040. La Norvège a annoncé son intention d’atteindre 100 % des ventes de véhicules électriques en 2025 mais sans interdire la vente de véhicules thermiques, les incitations financières devant suffire à obtenir ce résultat.

Si la voiture électrique permet déjà de couvrir la majorité de nos déplacements du quotidien, plusieurs défis restent à résoudre avant qu’elles ne puissent se substituer aux voitures thermiques, notamment sur les trajets longues distances : autonomie encore limitée, nécessité d’une infrastructure de recharge rapide, impact environnemental de la production de ces véhicules et de leurs batteries, concurrence de la Chine qui souhaite en devenir le champion industriel mondial.

France Stratégie s’est penché sur les stratégies de huit pays engagés dans des politiques volontaristes en faveur du véhicule "propre" : l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Espagne, la Norvège, les États-Unis, l’Inde et surtout la Chine. Objectif : identifier les politiques publiques et les incitations en faveur du véhicule "propre" qui marchent.

Le 20 décembre, de 12 h à 12 h 45, Bérengère Mesqui et Nicolas Meilhan vous présenteront leurs travaux et débattront, avec vous, sur ces questions.

Pour patentier, vous pouvez consulter le rapport "Les politiques publiques en faveur des véhicules à très faibles émissions" et son infographie, ainsi que la note d'analyse "L’avenir de la voiture électrique se joue-t-il en Chine ?"

Attention, la conférence se déroulera en ligne et l'inscription est nécessaire afin de recevoir le lien pour accéder à la salle virtuelle.

Tous nos travaux sur  :