Back to
Infographie
Publié le
Vendredi 05 Février 2021
Face à la pandémie, les outils numériques ont été spontanément et massivement mobilisés. La crise a accéléré des tendances déjà présentes et a fait émerger d’autres perspectives. Elle apparaît comme une porte ouverte sur l’avenir de nos sociétés.

Plus d'informations sur l'événement du 11 février 2020
Crise de la Covid-19 et place du numérique – regards croisés sur les Pays-Bas et la France

Une croissance record des téléconsultations

Alors qu’elles ne représentaient que 1 % des consultations médicales avant la crise sanitaire, les téléconsultations ont connu un véritable boom durant le premier confinement comme en témoignent les chiffres de la Caisse national d’assurance maladie (CNAM).

  • 2019
    60 000 téléconsultations
  • 2020
    700 000 000 téléconsultations

En avril 2020, le nombre de téléconsultations a enregistré un pic à 4,52 millions, contre environ 25 000 au mois de décembre 2019 pour comparaison.

Un recours massif mais inégal au télétravail

5 millions d’actifs en emploi ont télétravaillé pendant le confinement en France selon le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Un recours au télétravail massif… mais inégalement pratiqué.

39 % des actifs en emploi déclarent que leur métier actuel ne peut pas être exercé en télétravail contre 36 % qui disent pouvoir télétravailler sans difficulté.

Le fait de pouvoir télétravailler est très lié à la catégorie sociale : 58 % des cadres et professions intermédiaires ont télétravaillé pendant le premier confinement, contre 20 % des employés et 2 % des ouvriers, selon l’INSEE.

École à distance et fracture numérique

Selon l’enquête de l’Institut national des études démographiques (INED), pendant le premier confinement, un tiers des ménages français ont accompagné au moins un enfant scolarisé en temps normal …

... sans les outils numériques nécessaires pour un certain nombre de foyers, selon l’INSEE.

La prise en charge des enfants a été davantage assurée par les femmes : globalement, 83 % des femmes vivant avec des enfants y ont consacré plus de 4 heures par jour contre 57 % des hommes.

Confinement et évolution du trafic Internet

Le confinement du printemps 2020 a eu de forts impacts sur les usages des réseaux. Pendant cette période le trafic internet des ménages français a augmenté de 30 % selon l’ARCEP.

Les français ont passé beaucoup plus de temps en ligne pendant le confinement. Le trafic sur les médias sociaux a connu une forte hausse sur la période : + 121 % et + 155 % en mars et avril 2020, en comparaison avec les mêmes mois de l’année 2019.

Le nombre de victimes de cyberattaques a été multiplié par 4 entre 2019 et 2020 selon l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

Tous nos travaux sur :