Back to
Note d'analyse
Document de travail
Publié le
Jeudi 23 Juillet 2020
Que nous apprennent les cartes de France des taux de chômage en 2006 et en 2018 ? D’abord, les disparités entre zones d’emploi apparaissent très marquées, allant de 4,5 % aux Herbiers en Vendée à 16,5 % à Agde-Pézenas. Ensuite, ces disparités évoluent peu au fil du temps : sur la période étudiée, 80 % des zones d’emploi ont connu une évolution de leur taux de chômage comprise dans un intervalle d’un point autour de la moyenne nationale. Et les bonnes performances sont malheureusement beaucoup plus rares que les mauvaises en 2018 comme en évolution sur douze ans.
Chômage et territoires : quels modèles de performance ?

Télécharger la note d'analyse - Chômage et territoires : quels modèles de performance ?

Télécharger le document de travail - Taux de chômage et zones d’emploi :
vers une nouvelle approche de la performance territoriale ?

En s’intéressant aux vingt territoires les plus performants par rapport au taux de chômage national en 2018, on voit apparaître plusieurs clusters : certains bien identifiés (les Marches de Bretagne à l’ouest, les périphéries de Strasbourg et Paris) mais également un groupe de territoires ruraux dans le Sud de la France.

Si on retient les vingt territoires les plus performants par rapport aux territoires adjacents en 2018, la sélection apparaît plus éclatée : sur l’ensemble du territoire, des « champions locaux » se démarquent de leurs voisins et affichent de surcroît presque tous des performances relativement bonnes par rapport au national.

En sélectionnant enfin les vingt territoires ayant connu l’évolution la plus favorable entre 2006 et 2018, on obtient deux groupes distincts. Le premier, déjà caractérisé par de faibles taux de chômage en 2006, se répartit sur la moitié nord du pays. Le second, doté de taux initialement élevés, atteste d’une capacité de rebond territorial et est disséminé le long d’un arc bordant les frontières du quart nord-est.

Ces trois approches de la performance dessinent une carte distincte de celles de l’attractivité résidentielle et de la création d’emploi, avec en particulier une absence notable du Sud de la France. Si certaines caractéristiques comme la proximité d’une métropole, l’intensité des mobilités quotidiennes avec les territoires voisins ou la diversité productive semblent des atouts, l’hétérogénéité des territoires performants (seule Beaune intègre les trois sélections) illustre la multiplicité des trajectoires possibles de lutte contre le chômage. Un levier efficace semble résider dans un modèle de développement qui s’appuie sur les ressources à disposition, en misant sur les complémentarités avec les territoires adjacents et en visant une plus forte intégration infrarégionale.

note_danalyse_93_-_cartes_page_1_plan_de_travail_1.jpg
Type d'image: 
Libre

Les opinions exprimées dans ces documents engagent leurs auteurs
et n'ont pas vocation à refléter la position du gouvernement.

Auteurs

Coline Bouvart
Type d'image: 
Libre
Coline
Bouvart
Travail, emploi, compétences
Vincent Donne
Type d'image: 
Libre
Vincent
Donne
Travail, emploi, compétences