Back to
Document de travail
Publié le
Mardi 17 Novembre 2020
La mondialisation a très largement renforcé en quelques décennies les possibilités de servir un marché national à partir de sites à l’étranger et donc d’optimiser les coûts de production des différents composants, ce qui a contribué à la fragmentation des chaînes de valeur.
Les facteurs de localisation des investissements directs étrangers en Europe

Télécharger le document de travail - Les facteurs de localisation des investissements directs étrangers en Europe.
Le cas des sites de production, d’innovation et des sièges sociaux

Télécharger la note de synthèse - L’attractivité des investissements étrangers :
le cas des sites de production, d’innovation et des sièges sociaux en Europe

Une concurrence s’est mise en place, y compris entre pays européens, pour attirer localement des investissements directs étrangers. Beaucoup d’enquêtes existent auprès des dirigeants d’entreprises pour identifier les facteurs déterminant les choix de localisation, mais la littérature empirique reste peu conclusive. L’étude de France Stratégie ici résumée utilise les données d’investissement direct à l’étranger compilées par Business France dans 27 pays européens, pour mener une analyse économétrique visant à identifier les facteurs déterminant les choix de localisation des entreprises multinationales.

Ce travail se focalise sur les fonctions les plus mobiles et donc les plus influencées par les coûts de production, l’environnement des affaires et les politiques publiques : les unités de production, les centres d’innovation et les sièges sociaux. Bien que les multinationales mettent la réduction des coûts de production au centre de leurs choix d’implantation, cette dimension coexiste avec d’autres considérations. En termes d’attractivité, l’analyse confirme par exemple que les sites de production sont plus sensibles aux coûts de main-d’œuvre que ne le sont les centres d’innovation et les sièges sociaux. Une baisse du coût du travail en France de 10 % entraînerait ainsi une hausse de 10 % de la part des investissements de production reçus par la France. Toutefois, ce travail empirique confirme l’importance de deux autres facteurs dans les décisions de localisation :

  • En raison des synergies qui en résultent, les entreprises ont tendance à co-localiser au sein d’un même territoire leurs unités de production et les centres d’innovation. En effet, pour une entreprise, l’existence d’un centre de production en France augmente la probabilité d’y installer un centre d’innovation d’environ 74 %. En retour, l’existence d’un centre d’innovation en France augmente la probabilité d’y installer un centre de production de l’ordre de 62 %.
  • Un autre facteur déterminant des choix de localisation réside dans l’environnement fiscal. Or, la France présente des taux élevés d’impôt sur les sociétés et d’impôt de production. Elle offre en retour d’importantes incitations fiscales en faveur de la R & D via un généreux système de crédit impôt recherche. Si la France avait le même niveau d’impôt de production que ses partenaires, sa part dans le total des créations de sites de production par des multinationales non européennes en Europe augmenterait de 18 %. Si les taux d’impôt sur les sociétés étaient harmonisés en Europe, la part de la France dans l’accueil des sièges sociaux augmenterait de 70 % pour atteindre 13 % du total, et si cela s’accompagnait d’une harmonisation des impôts de production, la hausse pour les sièges sociaux serait de plus de 130 % pour atteindre 17 % du total. Inversement, sa part dans les centres d’innovation implantés par des multinationales étrangères pourrait diminuer de 30 % si l’ensemble des pays européens adoptaient le même niveau d’aides fiscales à la R & D.

Ces résultats demandent naturellement à être confirmés et précisés par d’autres études, en particulier pour dépasser deux limites de l’analyse : d’une part, l’étude économétrique porte uniquement sur les investissements en Europe d’entreprises extra-européennes ; de l’autre, l’analyse prend en compte chaque décision de localisation de la même manière, quel que soit le montant de l’investissement, car ce dernier n’est renseigné que dans un nombre restreint de cas.

Les opinions exprimées dans ces documents engagent leurs auteurs
et n'ont pas vocation à refléter la position du gouvernement
.

Auteurs

Rémi Lallement
Rémi
Lallement
Economie
Aymeric Lachaux
Tous nos travaux sur  :