Back to
Débats
Date de publication : 
Mercredi 18 Janvier 2017
Vendredi 03 Février 2017
14h00 à 14h00
France Stratégie et le CEPII réunissent régulièrement des personnalités du monde officiel, économique, financier ou académique, pour discuter de façon informelle et sous les règles de Chatham House des grandes thématiques internationales et européennes.

Fin de partie : la crise grecque vue de l’intérieur
Game over: The Inside Story of the Greek Crisis

avec George Papaconstantinou, ancien ministre grec des Finances

le vendredi 3 février 2017 de 12h30 à 14h30
à France Stratégie

En octobre 2009, le gouvernement fraîchement élu de George Papandréou révéla au monde la ‎situation réelle des finances publiques de la Grèce. Ce faisant, il déclencha une crise pour ‎laquelle la zone euro n'était pas préparée et dont les conséquences dramatiques sur le plan ‎économique et social se font encore sentir aujourd'hui. La crise grecque aurait-elle pu être ‎gérée différemment ? Plutôt que d’accepter le premier plan de sauvetage en 2010, la Grèce ‎aurait-elle du menacer de faire défaut ? Aurait-il fallu dès le départ alléger la dette grecque ? ‎La Grèce s’en serait-elle mieux sortie en quittant la zone euro ? La gestion de la crise a-t-elle ‎avant tout permis de sauvegarder l’euro au détriment de la situation en Grèce ?‎

Ces questions et d'autres seront abordées par George Papaconstantinou, qui était le ministre grec des ‎Finances pendant les premières années de la crise. Son ouvrage récemment publié ‎retrace les processus et les discussions qui, à plusieurs reprises pendant la crise, ont menacé de ‎conduire la zone euro et la Grèce au désastre. Sa présentation sera suivie d'une discussion et ‎d’échanges avec la salle.‎
 


In October 2009, Greece’s newly elected government revealed the state of the country’s finances, ‎sparking a crisis for which the Eurozone was unprepared and whose dramatic economic and social ‎consequences are still being felt today. Could the Greek crisis have been dealt with differently? ‎Instead of accepting the first bailout in 2010, should Greece have threatened to default in order to ‎get a better deal? Should there have been debt relief from the beginning? Would Greece have been ‎better off if it had left the euro? Has Greece saved the euro but not itself?‎

These questions and others will be addressed by George Papaconstantinou, Greece’s Finance ‎Minister during the early years of the crisis. His recently published book ‎ offers an insider’s view of ‎how disaster was only narrowly averted more than once during the crisis. The presentation will be ‎followed by a discussion and questions from the audience.‎

 


Inscription sur invitation uniquement
Contacts : christophe.gouardo@strategie.gouv.fr - christophe.destais@cepii.fr
 

Compte rendu