Back to

Organisme d’expertise et d’analyse prospective sur les grands sujets sociaux et économiques, France Stratégie publie des rapports et des notes d’analyse.

Placée auprès du Premier ministre, elle formule des recommandations au pouvoir exécutif, organise des débats, pilote des exercices de concertation et contribue à l’évaluation ex post des politiques publiques.

Elle prend en compte la dimension territoriale et donne aussi à ses travaux une perspective européenne et internationale. Créée par un décret du 22 avril 2013, France Stratégie a pris la suite du Commissariat général du Plan (1946-2006) et du Centre d’analyse stratégique (2006-2013).

Son organisation s’articule autour de 4 départements thématiques : Économie ; Travail, emploi, compétences ; Société et politiques sociales ; Développement durable et numérique.

« France Stratégie contribue à la programmation stratégique de l’action des pouvoirs publics sur le moyen terme, en participant à la réflexion sur le cadre de cohérence des réformes à venir. » Gilles de Margerie, Commissaire général

Les missions de France Stratégie

Anticiper les mutations

En élaborant des instruments de prospective à moyen et long terme.

Proposer des options de politiques publiques

En mobilisant les expertises, les comparaisons internationales et en s’appuyant sur les évaluations.

Évaluer les politiques publiques

Avec une méthodologie rigoureuse pour une action publique plus efficace, éclairée par la preuve.

Débattre avec toutes les parties prenantes

Pour les associer à l’élaboration des évaluations, de la prospective, et des propositions.

Le Conseil national de productivité

Suite à la recommandation du Conseil de l’Union européenne, le Conseil national de productivité (CNP) français a été institué le 23 juin 2018. Il siège au sein de France Stratégie. L’objectif du CNP est d’analyser les déterminants et les évolutions de la productivité et de la compétitivité en France et en zone euro.

La plateforme RSE

France Stratégie accueille la Plateforme RSE, un espace de dialogue, de concertation et de construction de propositions. Présidée par Sylvain Boucherand et animée par Gilles Bon-Maury, secrétaire permanent de la Plateforme, elle réunit depuis 2013 un large éventail de parties prenantes : entreprises, partenaires sociaux, organisations de la société civile, réseaux d’acteurs, chercheurs et institutions publiques.

France Stratégie  anime un réseau de sept organismes publics à compétences sectorielles.

Conseil d’analyse économique réalise, en toute indépendance, des analyses économiques pour le gouvernement et les rend publiques. Il est composé d’économistes universitaires et de chercheurs reconnus.

Le Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) produit études, recherches, bases de données et analyses sur les grands enjeux de l’économie mondiale. Il organise des conférences et colloques sur des questions liées à l’économie internationale.

Conseil d’orientation pour l’emploi est un lieu permanent de débat entre les principaux acteurs du marché du travail. Il a pour objectif d’établir des diagnostics partagés et de formuler des propositions de réforme.

Conseil d’orientation des retraites est un lieu permanent d'études et de concertation entre les principaux acteurs du champ des retraites. Il suit l'évolution des régimes et fait des propositions pour assurer leur solidité financière et leur fonctionnement solidaire.

Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) est une instance de réflexion et de propositions qui contribue, depuis 2003, à une meilleure connaissance des enjeux, du fonctionnement et des évolutions envisageables des politiques d’assurance maladie.

Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) installé en décembre 2016, ses missions : animer le débat public et apporter aux pouvoirs publics une expertise prospective et transversale sur les questions liées à la famille et à l’enfance, à l’avancée en âge, à l’adaptation de la société au vieillissement et à la bientraitance, dans une approche intergénérationnelle.

Haut conseil du financement de la protection sociale Créé en 2012, Le HCFi-PS est chargé d’établir un état des lieux du système de financement de la protection sociale et de formuler des propositions d’évolution. Il peut, en outre, être saisi de toute question par le Premier ministre, le ministre chargé de la sécurité sociale ou le ministre chargé de l’économie.

 

 

Le programme de travail 2018

Le programme de travail de France Stratégie pour 2018 traduit ses priorités, en cohérence avec la programmation des politiques publiques à moyen et long terme, à un moment de l’histoire de notre pays marqué par un train de réformes intense.

 

L'équipe

France Stratégie est composée d’une équipe de plus de 40 experts permanents (économistes, juristes, ingénieurs, sociologues, politistes…), 15 conseillers scientifiques qui travaillent au sein de quatre départements sectoriels, 20 agents affectés aux fonctions support (RH, finances, affaires intérieures et archives).

Gilles de Margerie est commissaire général de France Stratégie.

Fabrice lenglart est commissaire général adjoint de France Stratégie.

Voir toute l'équipe

 

Les travaux de France Stratégie sont rendus publics et disponibles sur son site Internet. Vous y trouverez notamment ses publications, comptes rendus écrits d’événements, vidéos et podcasts.

Pour vous abonner à la newsletter de France Stratégie, recevoir ses publications et des invitations, rendez-vous ici

Modification du décret de création

Sur la base ses conclusions du rapport du Comité d’évaluation de France Stratégie, le Premier ministre a souhaité que le décret du 22 avril 2013, qui avait fondé ce nouvel organisme soit modifié : le décret du 24 mars 2017 actualise donc les dispositions relatives au fonctionnement de France Stratégie. Il a pour objectif de renforcer le champ de ses attributions, qu’il s’agisse notamment d’accueillir le Conseil national de productivité que la France devra mettre en place comme chaque État membre de la zone euro, ou de donner un statut à sa « Plateforme RSE ».

Ce décret officialise la modification de la dénomination du Commissariat général à la stratégie et à la prospective, désormais désigné « France Stratégie ».

Le texte vise à clarifier deux éléments majeurs :

  • d’une part, une charte, approuvée par le Premier ministre, précise désormais les principes établissant l’autonomie et la responsabilité éditoriale de l’institution, dans ses relations avec le gouvernement.
  • d’autre part, la coordination du réseau des organismes associés à France Stratégie autour d’une programmation annuelle des travaux. Deux modifications sont par ailleurs apportées à la liste des membres du réseau : le Conseil national de l’industrie est supprimé de cette liste, en raison de son caractère plus fortement ministériel et l’élargissement du Haut Conseil de la famille en un Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge est pris en compte.

Le décret institutionnalise la plateforme nationale d’actions globales pour la responsabilité sociétale des entreprises créée au sein de France Stratégie.

Le texte prévoit également le rattachement à France Stratégie du Conseil national de productivité prévu dans chaque État membre par le Conseil européen du 20 septembre 2016.

 

Sur le même sujet :

 

Liens utiles

 

Chiffres clés :

 

  • 4 départements sectoriels : économie, développement durable et numérique, travail emploi compétences, société et politiques sociales.
  • 2 services transversaux : Sécrétariat général et développement, Edition-communication-événements
  • 7 organismes à compétences sectorielles

 

 

Pour nous écrire

 

De la planification à France Stratégie

  • 2 services transversaux : Sécrétariat général et développement, Edition-communication-événements
  • 7 organismes à compétences sectorielles
  • 4 départements sectoriels : économie, développement durable et numérique, travail emploi compétences, société et politiques sociales.
  • 2 services transversaux : Sécrétariat général et développement, Edition-communication-événements
  • 7 organismes à compétences sectorielles
  • 4 départements sectoriels : économie, développement durable et numérique, travail emploi compétences, société et politiques sociales.
  • 2 services transversaux : Sécrétariat général et développement, Edition-communication-événements
  • 7 organismes à compétences sectoriellesDe la planification à la française à France Stratégie
De la planification à la française à France Stratégie

Le Plan est né, à la Libération, de la volonté de refonder l'économie française sur des bases nouvelles, à l'initiative de Jean Monnet qui présente son projet au Général de Gaulle. Il s'agissait d'accompagner l'effort de reconstruction du pays au sortir de la guerre, mais sur la base d'une planification dite "indicative", devant être distinguée de la planification en vigueur dans les anciens pays socialistes soviétiques à économie planifiée.

Dans les années 1960, le Commissariat général du Plan est l'instrument de la modernisation technologique de l'économie française, exprimée par le lancement de grands projets industriels.

A partir des années 1990, avec la fin des plans quinquennaux, l'institution doit se renouveler. Une réforme profonde de la planification a donc lieu avec la création le 6 mars 2006 du Centre d'analyse stratégique, institution d'expertise placée auprès du Premier ministre.

Créé par le décret du 22 avril 2013, France Stratégie, lui a succédé, doté de missions élargies.

Chiffres clés

  • 3 avril 1946 : création du Commissariat général du Plan
  • 1 000 rapports ont ponctué la vie du Plan
  • 11 plans entre 1946 et 1997

Sur le même sujet :