Back to
Document de travail
Date de publication : 
Mercredi 12 Juillet 2017
La crise financière a eu un impact négatif sur la productivité totale des facteurs en France, mais cet impact a été atténué par le rôle important joué par le processus de réallocation des ressources.
Croissance de la productivité et réallocation des ressources

Ce rôle s’est appuyé sur deux mécanismes distincts. Le premier est un mécanisme de destruction-création (processus de renouvellement du tissu productif) qui s’est traduit à partir de 2008 par un effet de disparition des entreprises les moins performantes.

Le deuxième est un processus de transfert de ressources vers les entreprises les plus dynamiques ayant amélioré leur niveau de productivité quel qu’en soit le niveau initial.

Ces résultats obtenus à l’aide d’un large échantillon d’entreprises françaises observées sur deux périodes avant et après la crise (2000-2007 et 2008-2012), masquent des disparités sectorielles importantes. Ils montrent que la crise a davantage touché les secteurs manufacturiers et la construction que les services.

Auteurs

Haithem Ben Hassine
Haithem
Ben Hassine
Economie
Tous nos travaux sur  :