Back to
Rapport
Publié le
Lundi 18 Juillet 2022
Le troisième rapport annuel du comité d’évaluation de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté 2018-2022, présidé par Louis Schweitzer et hébergé par France Stratégie, fait le point sur la Stratégie en cours de mise en œuvre et ouvre des perspectives pour une Stratégie 2023-2027.
Rapport Pauvreté 2022 - Image principale

Troisième rapport annuel du comité d'évaluation 
de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté :
Dossier de présentation

Évaluation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : Troisième rapport

Évaluation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté :
Les 35 mesures - Suivi et évaluation 2022

Évaluation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : Compléments au rapport 2022

Les travaux du comité portent sur le déploiement et les effets des 35 mesures de la Stratégie, la gouvernance et la mise en œuvre au niveau territorial de la Stratégie ainsi que sur le Plan quinquennal pour le logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme 2018-2022. Il s’agit d’évaluer les effets – y compris non prévus – de chacune des 35 mesures ainsi que d’analyser l’effet global de la Stratégie sur la pauvreté et donc sa pertinence.

Le comité d’évaluation a consulté, comme il le fait depuis le début de ses travaux à l’automne 2019, le collège des personnes concernées du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (dit 5e Collège du CNLE) et le panel de 30 citoyens qu’il a mis en place. Il s’est également appuyé sur des auditions d’experts et de personnes en charge de la mise en œuvre de la Stratégie et sur les administrations et les organismes publics concernés par la Stratégie.

La pauvreté en France : quelques chiffres

Selon l’Insee, la France métropolitaine comptait environ 9,2 millions de personnes, soit 14,6% de la population, en situation de pauvreté monétaire en 2019, c’est-à-dire vivant avec moins de 1 102 euros par mois pour une personne seule.

Après une hausse de 0,7 point en 2018 et une baisse de 0,2 point en 2019, la pauvreté monétaire stagnerait en 2020 à 14,6 %. Elle n’aurait pas augmenté mais se serait intensifiée.

Près de deux millions de personnes sont en situation de grande pauvreté en France : elles vivent avec des revenus inférieurs à 50 % du revenu médian et sont dans l’incapacité de couvrir au moins 7 dépenses de la vie quotidienne dans une liste de 13 considérées comme souhaitables voire nécessaires pour avoir un niveau de vie acceptable.

Les départements d’Outre-mer sont particulièrement touchés par la pauvreté.

Téléchargez l'avis du 5e collège du CNLE

Téléchargez l'avis du panel citoyen

Auteurs

Marine de Montaignac
Type d'image: 
Libre
Marine
de Montaignac
Société et politiques sociales
jJohanna Barasz
Type d'image: 
Libre
Johanna
Barasz
Société et politiques sociales
Vincent Donne
Type d'image: 
Libre
Vincent
Donne
Travail, emploi, compétences
Bénédicte Galtier
Type d'image: 
Libre
Bénédicte
Galtier
Société et politiques sociales
Marie Lesage
Type d'image: 
Libre
Marie
Lesage
Société et politiques sociales