Back to
Rapport
Publié le
Lundi 02 Juillet 2018
Commandé par le ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et piloté par France Stratégie, ce rapport interroge la création de valeur collective générée par les données et services produits par Météo-France.
Évaluation socioéconomique de Météo-France

Télécharger le rapport sur l'Évaluation socioéconomique de Météo-France

La méthode de l’évaluation socioéconomique a été ici mobilisée pour calculer ces bénéfices socioéconomiques dans neuf domaines de l’économie particulièrement « météosensibles » : l’énergie, l’aviation, l’agriculture, les transports routiers, la vigilance en faveur de la sécurité des personnes et des biens, la défense, l’adaptation au changement climatique, les besoins quotidiens du grand public et enfin la recherche et développement.

Malgré de nombreux points de vigilance méthodologiques résultant d’une littérature économique incomplète sur ce sujet, les auteurs évaluent des bénéfices socioéconomiques annuels d’une valeur au minimum comprise entre 1 et 2,5 milliards d’euros, soit un montant très largement supérieur au budget annuel de l’établissement.

Bien que les ordres de grandeur soient cohérents avec les études similaires produites dans d’autres pays, ces résultats sont difficilement comparables en raison de l’hétérogénéité des méthodes employées et du nombre de secteurs examinés.

L’étude confirme la grande utilité collective tirée des dépenses en faveur de prévisions météorologiques fiables et d’un approfondissement des connaissances relatives au changement climatique. Le financement d’une puissance de calcul supplémentaire apparaît en ce sens opportun.

Si la création de valeur collective issue des activités de Météo-France semble indiscutable, il n’en demeure pas moins souhaitable de s’interroger sur le mode organisationnel de l’établissement, potentiel levier de création de valeur supplémentaire, affectant les ratios coût-efficacité. C’est dans cette perspective que les auteurs se sont intéressés à l’organisation d’autres services météorologiques nationaux. Ils relèvent notamment des différences en matière de fléchage des Évaluation socioéconomique de Météo-France ressources allouées aux établissements. Ils suggèrent en outre de conduire des
recherches plus poussées sur les bénéfices socioéconomiques liés :

  • au maintien de toutes les implantations territoriales ;
  • au maintien de services commerciaux au sein de Météo-France ;
  • au maintien d’une recherche climatique conduite par deux organismes en France ;
  • au maintien d’un modèle à aire globale en plus de celui conduit par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT).

Enfin, les auteurs estiment que Météo-France a le potentiel d’agir plus fortement sur l’aide à la prise de décision en aval de la chaîne de valeur, en y concentrant des moyens humains adaptés.

Gilles de Margerie
Commissaire général de France Stratégie

Télécharger le rapport sur l'Évaluation socioéconomique de Météo-France

Auteurs

Jincheng Ni
Type d'image: 
Libre
Ni
Jincheng
Développement durable et numérique
Julie de Brux
Alice Mével
Émile Quinet
Tous nos travaux sur  :