Back to
Débats
Publié le
Vendredi 08 Juin 2018
Vendredi 29 Juin 2018
12h00 à 12h45
L’intelligence artificielle (IA) fait l’objet de beaucoup de fantasmes et de craintes, notamment parce qu’elle permet d’autonomiser de manière accrue des tâches, jouant ainsi un rôle majeur dans les mutations du travail.

On parle d’une technologie qui, en automatisant certaines tâches, va se substituer au travail humain et ainsi transformer sa valeur ajoutée. Mais ce qui va jouer sur les mutations du travail, ce n’est pas tant l’existence de l’IA ou ses progrès mais la manière dont elle sera déployée dans les organisations du travail, les gains de productivité attendus et le degré de complexité des tâches qui composent un métier.

Quels sont les avantages et les risques si l’IA se diffuse largement dans nos environnements professionnels ? Quels effets sur les métiers, les compétences, les organisations et les conditions de travail ?

Trois secteurs : les transports, le secteur bancaire et la santé ont été passés au crible par le rapport de France Stratégie pour évaluer les effets sur les métiers, les compétences, les organisations et les conditions de travail. Ce rapport apporte des éclairages dans le secteur de la santé, de la banque et des transports. Il propose plusieurs pistes de recommandations axées principalement sur le développement des compétences lié à l’IA et à la robotisation.

Le vendredi 29 juin, de 12h à 12h45, Julia Charrié et Salima Benhamou vous présenteront leurs analyses et proposent de débattre, avec vous, sur ces questions.

Pour patienter, consultez le rapport "Intelligence artificielle et travail" ainsi que son infographie "Intelligence artificielle et travail : risques et opportunités"

Tous nos travaux sur  :