Back to
Note d'analyse
Publié le
Lundi 14 Décembre 2020
À en croire les comparaisons internationales, la France serait un des pays d’Europe où la polarisation de l’emploi est la plus marquée. On assisterait à l’affaissement des emplois moyennement qualifiés "typiquement les employés et ouvriers qualifiés" accompagné de la montée symétrique aux extrémités des plus qualifiés et des moins qualifiés.
Polarisation du marché du travail

Telécharger la note d'analyse Polarisation du marché du travail :
Y a-t-il davantage d’emplois peu qualifiés ?

Repérée dans la plupart des pays développés, cette "courbe en U" fait craindre une atrophie de la classe moyenne, une montée des inégalités et une panne de la mobilité sociale. Les causes du phénomène font débat : élévation du niveau de diplôme qui favoriserait les plus qualifiés, automatisation, externalisation, délocalisation et flexibilité qui lamineraient les ouvriers et employés qualifiés, augmentation de l’activité des femmes et des immigrés qui grossirait les rangs des services aux personnes… Mais avant de s’interroger sur les causes et les effets de la polarisation, est-on bien sûr du diagnostic s’agissant de la France ?

Pour en avoir le cœur net, il faut effectuer une plongée dans le monde des statistiques. Or, que l’on aborde la question par la catégorie socioprofessionnelle, par le salaire individuel ou par le niveau de salaire moyen dans les métiers, on en arrive toujours au même résultat : s’il y a bien une érosion des qualifications médianes au profit des professions de cadres, on ne décèle en France aucune hausse de la part des emplois moins qualifiés. À rebours d’une littérature académique déjà nombreuse, les analyses des instituts statistiques " Insee et Dares " confirment ce constat nuancé pour la France.

Ces écarts de diagnostic s’expliquent principalement par des difficultés méthodologiques. Champ des actifs retenu, disponibilité des données sur longue période, classifications professionnelles non concordantes "couvrant parfois des divergences culturelles sur ce qu’est un métier qualifié ou non", toutes ces variables influent sur les conclusions. La question est technique, l’enjeu est crucial, car les politiques publiques doivent reposer sur une appréhension juste des évolutions du marché du travail, au moment où la crise du Covid-19 pourrait rebattre les cartes.

na98_-_graphp1_plan_de_travail_1.jpg
Type d'image: 
Libre

Les opinions exprimées dans ces documents engagent leurs auteurs
et n'ont pas vocation à refléter la position du gouvernement.

Auteurs

Clément Dherbecourt
Type d'image: 
Libre
Clément
Dherbécourt
Société et politiques sociales
Cécile Jolly
Cécile
Jolly
Travail, emploi, compétences
Tous nos travaux sur  :