Back to
Actualités
Publié le
Mardi 28 Avril 2020
La crise que nous traversons nous fait prendre la mesure - à une échelle géographique et sociale inédite -, des transformations que portent les technologies numériques. Elle souligne la place qu’elles ont prises dans nos vies quotidiennes, mais interroge sur leur impact dans les sphères politiques, économiques et sociales. De quel numérique voulons-nous vraiment ?
Numérique : nouveaux usages, nouvelles interrogations
Cette crise confirme que le numérique contribue à la résistance de nos sociétés au choc actuel. Le confinement pourrait-il être aussi acceptable économiquement et socialement sans Internet ? Probablement pas.
Mais certaines dérives du numérique, identifiées avant la crise, nécessitent d’être corrigées pour assurer la soutenabilité de notre modèle de développement.

Du jour au lendemain, des millions de salariés ou d’indépendants sont passés au télétravail, des millions de personnes se sont mises à l’enseignement à distance ou à la téléconsultation : jamais une telle évolution ne se serait produite si vite et avec une telle ampleur sans le confinement. Et du jour au lendemain aussi, mille formes de sociabilité en ligne se sont développées. Le tout, non sans inégalités : de compétences numériques, d’équipement et d’accès aux réseaux.

Lire la suite


Les contributions reçues sur ce thème par nos lecteurs :

Pezziardi Pierre, La Ceinture Verte / Informatique Conviviale Conseil, "Créer dans l’État un investisseur en intérêt général"
Sablé Anne-Laure, Les Amis de la Terre, "Recommandations de la fédération des Amis de la Terre"
Tous nos travaux sur  :